DES CI­TOYENS DÉ­NONCENT LA FA­ÇON DE FAIRE DES ÉLUS…

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL mla­pointe@jour­nal­le­nord.com

Cer­tains ci­toyens de Saint-Co­lom­ban qui s’op­po­saient au pa­vage de leur rue au­raient réus­si à faire en­tendre rai­son aux au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales, mais ce n’est pas le cas de tous. Dans cer­tains cas, on dé­plore qu’un rè­gle­ment de pa­vage ait été pas­sé en ca­ti­mi­ni par les élus, sans qu’ils soient vrai­ment consul­tés.

Consul­ta­tion

Pour­tant, lors de l’as­sem­blée ré­gu­lière du 10 août der­nier, quelques ci­toyens étaient ve­nus dé­battre de leur point de­vant les membres du conseil mu­ni­ci­pal de la pos­si­bi­li­té de de­voir ac­quit­ter une fac­ture pour le pa­vage de leur rue. Un pa­vage pas tou­jours dé­si­ré par les prin­ci­paux in­té­res­sés. À cette oc­ca­sion, le maire Jacques La­brosse et cer­tains conseillers avaient avi­sé les ci­toyens qu’ils se­raient consul­tés avant que les au­to­ri­tés dé­cident d’al­ler de l’avant avec un pro­jet de pa­vage. Cer­tains de ces ci­toyens ont d’ailleurs été sur­pris de re­ce­voir via le cour­rier une lettre de Mme Su­zanne Rain­ville, di­rec­trice des fi­nances à la Ville de Saint-Co­lom­ban, les avi­sant que lors de l’as­sem­blée ex­tra­or- di­naire du 25 août les membres du conseil avaient adop­té un rè­gle­ment dé­cré­tant des tra­vaux de pa­vage sur les rues La­lande et Pi­card. On par­lait alors d’une fac­ture glo­bale de 542 000 $ pour les rues Pi­card et La­lande ou 774.94 $ pour une du­rée de 10 ans ou un seul paie­ment de 5 570.15 $. Pour s’op­po­ser, les gens de­vaient se pré­sen­ter à l’Hô­tel de ville du­rant la jour­née du 8 sep­tembre pour si­gner un re­gistre. Il fal­lait 500 si­gna­tures pour s’op­po­ser au rè­gle­ment. « Le pro­blème, c’est que les lettres ont été re­çues dans les boîtes pos­tales le jeu­di pré­cé­dent. Il a donc fal­lu se dé­pê­cher à sen­si­bi­li­ser les gens pour qu’ils se pré­sentent à l’Hô­tel de Ville… » note M. Xa­vierAn­toine La­lande.

Tour de force

Se­lon M. La­lande, la mo­bi­li­sa­tion au­rait rap­por­té ses fruits. C’est ain­si que 508 per­sonnes sont al­lées si­gner le re­gistre. Mais des ajus­te­ments ont dû être ap­por­tés. « Des 508 si­gna­tures, un to­tal de 48 ont été re­fu­sées. Soit parce que les gens ne de­meu­raient pas dans le sec­teur concer­né. Soit parce que les gens avaient si­gné plus d’une fois » ex­plique le ci­toyen. Mal­gré tout, sur le lot des si­gna­tures va­lides, on par­le­rait, nous dit M. La­lande, de 65 % de par­ti­ci­pa­tion des ré­si­dants des rues Pi­card et La­lande. « Nous nous pré­pa­rions à contre-at­ta­quer avec une pé­ti­tion, mais le conseiller Stéphane Rou­leau est ve­nu me voir pour dire que les élus al­laient étu­dier la pos­si- bi­li­té de re­voir leur dé­ci­sion. Nous at­ten­dons de voir ce qu’ils fe­ront… » de dire M. La­lande.

Pas de ré­ponse

Nous avons ten­té en vain d’avoir le point de vue du maire Jacques La­brosse. Nos ap­pels étaient de­meu­rés sans ré­ponse au mo­ment d’al­ler sous presse.

Les­ci­toyen­sat­ten­dent­de­voir­com­men­tréa­gi­ront­le­mai­reJac­quesLa­bros­seet­le­sautres mem­bres­du­con­seil­mu­ni­ci­pal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.