PIERRE MAIN­VILLE RE­CE­VRAIT 850 000 $

Pierre Main­ville de Saint-Co­lom­ban re­ce­vrait 850 000 $ en dé­dom­ma­ge­ment en ver­tu d’une en­tente in­ter­ve­nue entre la Ville de La­val et les trois vic­times sur­vi­vantes de l’ex-po­li­cier Jo­ce­lyn Hotte.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL

Se­lon ce qu’il a été per­mis d’ap­prendre, l’en­tente entre la Ville et les trois hommes qui étaient pas­sa­gers de l’au­to­mo­bile dans la­quelle rou­lait l’ex-conjointe du po­li­cier de la GRC, Lu­cie Gingras, lorsque Jo­ce­lyn Hotte avait ti­ré en leur di­rec­tion sur l’au­to­route mé­tro­po­li­taine le 23 juin 2001 a été ren­due pu­blique lun­di ma­tin au Pa­lais de jus­tice de La­val. Au mo­ment de la tra­gé­die, Pierre Main­ville avait été gra­ve­ment bles­sé par Hotte et per­du l’usage de ses jambes. Main­ville, on le sait, pour­suit de­puis une brillante car­rière d’es­cri­meur en fau­teuil rou­lant. En ver­tu de l’en­tente, Pierre Main­ville re­ce­vrait 850 000 $ en com­pen­sa­tion et dé­dom­ma­ge­ment. Plus pré­ci­sé­ment, le Co­lom­ba­nois ob­tien­drait 420 000 $ en dé­penses non cou­vertes par l’In­dem­ni­sa­tion des vic­times d’actes cri­mi­nels, 260 000 $ pour son in­ca­pa­ci­té par­tielle per­ma­nente, 70 000 $ en sa­laire per­du et 40 000 $ en pré­ju­dices es­thé­tiques su­bis. En outre, le père et la mère de Pierre Main­ville se­raient aus­si in­dem­ni­sés pour le sa­laire per­du et les dom­mages mo­raux qu’ils ont su­bis. La mère re­ce­vrait 70 000 $ et le père 55 000 $

En ap­pel

On se sou­vien­dra que le 30 mars der­nier, la Cour su­pé­rieure avait re­con­nu que la po­lice de La­val avait fait preuve de né­gli­gence lors des évé­ne­ments en­tou­rant la mort de Lu­cie Gingras. Cinq jours avant d’être vic­time de Jo­ce­lyn Hotte, Lu­cie Gingras avait por­té plainte à la po­lice de La­val pour des menaces de mort. Les po­li­ciers avaient alors ju­gé la plainte non fon­dée. Étant don­né que la Ville de La­val a dé­ci­dé de por­ter le ju­ge­ment du 30 mars en ap­pel, le ver­se­ment des in­dem­ni­tés an­non­cées lun­di n’au­ra pas lieu tant qu’une dé­ci­sion fi­nale ne se­ra pas ren­due par la Cour d’ap­pel.

Pier­reMain­ville

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.