LES IN­FIR­MIÈRES DU CSSS DE SAINT- JÉ­RÔME EN ONT AS­SEZ

Une en­tente a été conclue pro­vi­soi­re­ment lun­di soir entre le syn­di­cat du Centre de san­té et des ser­vices so­ciaux de Saint-Jé­rôme et la di­rec­tion alors que quinze in­fir­miers et in­fir­mières auxi­liaires avaient re­fu­sé d’en­trer au tra­vail à 16 heures.

Le Nord - - LE PATROUILLEUR - RI­CHER Da­vid

En ren­contre jus­qu’à 20 h 30, les deux par­ties ont ten­té de trou­ver une so­lu­tion tem­po­raire. Ils se sont en­ten­dus de faire en­trer deux in­fir­mières de plus afin d’al­lé­ger la tâche à ceux et celles dé­jà en poste. Lun­di, les in­fir­miers et in­fir­mières en ont eu as­sez de l’en­gor­ge­ment que vit ac­tuel­le­ment l’ur­gence ain­si que de l’in­ac­tion de la part des di­ri­geants de l’hô­pi­tal. Ils ont alors pris la dé­ci­sion de faire bou­ger les choses.Au dé­but de leur quart de tra­vail, ils sont res­tés as­sis à l’ex­té­rieur de l’hô­pi­tal. «C’est le seul moyen de pres­sion qui nous per­met de ma­ni­fes­ter sans pré­ju­dice pour le pa­tient», a dé­clare un des employés.

Les pro­blèmes

Le Centre hos­pi­ta­lier de Saint-Jé­rôme fait face à plu­sieurs pro­blèmes. D’abord, il y a un manque de per­son­nel. Lorsque le Jour­nal Le Nord s’est dé­pla­cé pour ren­con­trer les in­fir­miers et in­fir­mières auxi­liaires, il y avait 18 pa­tients à l’ur­gence pour un to­tal de trois in­fir­mières auxi­liaires. Un nombre in­suf­fi­sant d’in­fir­mières entraîne éga­le­ment un se­cond pro­blème au triage. Il n’y en avait que deux alors que, de ma­nière gé­né­rale, trois d’entre elles tra­vaillent dans ce sec­teur. «Avec ce manque d’employés, les in­fir­miers ne peuvent pas don­ner les soins requis à tous les pa­tients», ex­plique un des membres du groupe vi­si­ble­ment frus­tré par les gestes pro­po­sés de la part de la di­rec­tion qui, chaque fois, ne les réa­lise pas nous ra­conte-t-on. Au mo­ment de mettre sous presse, les deux par­ties étaient en pour­par­lers afin de trou­ver un ter­rain d’en­tente à ce pro­blème qui per­siste de­puis, semble-t-il, deux mois.

Le­sin­fir­mier­se­tin­fir­miè­re­sauxi­liai­res­duCSSS­deSaint-Jé­rô­meont­dé­ci­dé­de­ne­pas­ren­trer au­tra­vaillun­di,à16h.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.