CÉCILE LAM­PRON

bé­né­vole aî­née de l’an­née

Le Nord - - FRONT PAGE - LA­POINTE MY­CHEL mla­pointe@jour­nal­le­nord.com

Chaque an­née, dans le cadre des cé­lé­bra­tions ré­gio­nales de la Jour­née in­ter­na­tio­nale des per­sonnes aî­nées, la table de ré­flexion et d’ac­tion de re­trai­tés et d’aî­nés (TRARA) ho­nore une per­sonne aî­née qui s’est dé­mar­quée par ses ac­tions et ses implications so­ciales ain­si que par sa contri­bu­tion au bien-être et à la qua­li­té de vie des per­sonnes âgées de notre MRC. Cette per­sonne doit avoir consa­cré temps et éner­gie à l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té de vie des aî­nés dans sa com­mu­nau­té, à la par­ti­ci­pa­tion et à l’in­té­gra­tion so­ciale des aî­nés, au main­tien et au dé­ve­lop­pe­ment de liens in­ter­gé­né­ra­tion­nels ain­si qu’au trans­fert des connais­sances, à la dé­fense des droits et de la condi­tion des aî­nés, à la lutte contre les sté­réo­types et au dé­ve­lop­pe­ment d’une image po­si­tive du vieillis­se­ment.

On laisse des traces

En 2010, c’est sous le thème «Plus on marche long­temps, plus on laisse de traces » qu’au­ra lieu la Jour­née in­ter­na­tio­nale des aî­nés ce ven­dre­di (1er oc­tobre). «Qui de mieux que Mme Lam­pron pour illus­trer cette thé­ma­tique! » constatent les gens de la TRARA. En ef­fet, Mme Lam­pron cé­lè­bre­ra ses 50 ans d’im­pli­ca­tion dans notre com­mu­nau­té l’an pro­chain. Née à Man­seau dans le com­té de Ni­co­let le 12 juillet 1924, mère de six en­fants dont l’un d’eux est at­teint de pa­ra­ly­sie cé­ré­brale, grand-mère de 10 pe­tits-en­fants et ar­riè­re­grand-mère de 15 ar­rière-pe­tits-en­fants, elle a par­ti­ci­pé à la mise sur pied et s’est im­pli­quée dans la créa­tion d’une di­zaine d’or­ga­nismes com­mu­nau­taires pour les per­sonnes han­di­ca­pées de notre MRC. On fait ici ré­fé­rence à l’Of­fice des per­sonnes han­di­ca­pées de Saint-Jé­rôme, l’As­so­cia­tion ré­gio­nale des loi­sirs pour per­sonnes han­di­ca­pées, l’or­ga­nisme Droits et re­cours des Basses-Lau­ren­tides, le Re­grou­pe­ment des or­ga­nismes com­mu­nau- taires des Lau­ren­tides ( ROCL), le Re­grou­pe­ment des per­sonnes avec acou­phène, l’or­ga­nisme Grands-Pa­rents Ten­dresse, le Bou­clier, le Ré­seau de trans­port adap­té de Saint-Jé­rôme. Dans tous ces or­ga­nismes, Ma­dame Lam­pron, nous dit-on, «a lais­sé, sans contre­dit, sa trace dans notre com­mu­nau­té et ce ne sont là que quelques exemples de toutes les implications so­ciales qu’elle a eues jus­qu’à main­te­nant».

DEC à 69 ans

En outre, par­mi toutes les réa­li­sa­tions de Mme Lam­pron, deux autres se doivent d’être sou­li­gnées. D’abord, à l’âge de 69 ans, Mme Lam­pron a com­plé­té un DEC en sciences hu­maines au Cé­gep de Saint-Jé­rôme. Éga­le­ment, en rai­son de son achar­ne­ment et de sa pa­tience, elle a per­mis l’amé­lio­ra­tion de l’ac­ces­si­bi­li­té des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite à la Ca­thé­drale de SaintJé­rôme en for­mant un co­mi­té qui a trou­vé du fi­nan­ce­ment per­met­tant l’ins­tal­la­tion d’un as­cen­seur dans le bâ­ti­ment. Au­jourd’hui, à l’âge vé­né­rable de 86 ans, Mme Lam­pron s’im­plique tou­jours au sein de l’or­ga­nisme Grands-Pa­rents Ten­dresse ain­si qu’au ni­veau du Re­grou­pe­ment des per­sonnes avec acou­phène des Lau­ren­tides. De­puis leur créa­tion, Cécile Lam­pron est éga­le­ment pré­sente aux tables de concer­ta­tion de la MRC, dont celle sur la pau­vre­té (1996-2010) ain­si que celle des aî­nés, la TRARA (1999-2010). Pour cou­ron­ner le tout, du­rant ses temps libres, Mme Lam­pron confec­tionne des ar­ticles en tri­cot pour les fa­milles dé­mu­nies et les en­fants hos­pi­ta­li­sés à l’Hô­pi­tal ré­gio­nal de Saint-Jé­rôme.

C’étai­ten2006,Cé­ci­leLam­pron­re­ce­vait­le­mé­ri­te­mu­ni­ci­pal­de­laVille­deSaint-Jé­rô­medes mains­du­mai­reMarcGas­co­nen­pré­sen­ce­deRi­taMau­ri­ceetl’ex-conseillè­re­mu­ni­ci­pale Loui­seBou­chard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.