LE FEU BRÛLE, LA FU­MÉE TUE…

Dans le cadre de la Se­maine de pré­ven­tion des in­cen­dies qui a cours jus­qu’à sa­me­di pro­chain (9 oc­tobre) pro­chain, les ser­vices de la sé­cu­ri­té in­cen­die, membres de l’En­traide in­ter­mu­ni­ci­pale des Bas­sesLau­ren­tides, in­vitent le grand pu­blic à prendre part au

Le Nord - - POINT DE VUE - LA­POINTE MY­CHEL

Cette an­née, la Se­maine de la pré­ven­tion des in­cen­dies se dé­roule sous le thème « Le feu brûle, la fu­mée tue ». Les membres de l’En­traide, nous dit-on, comptent bien axer leurs in­ter­ven­tions en fonc­tion de cette thé­ma­tique au­près des po­pu­la­tions qu’ils des­servent, soit les villes de Saint-Jé­rôme, Mi­ra­bel, DeuxMon­tagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, SaintEus­tache, Bois­briand, Sainte-Thé­rèse, Ro­se­mère, Lor­raine, Blain­ville et Sain­teAnne-des-Plaines. « Lors d’un in­cen­die, c’est plus sou­vent le mo­noxyde de car­bone qui se dé­gage de la fu­mée qui cause la mort et non les brû­lures, c’est ain­si que l’aver­tis­seur de fu­mée se veut le moyen le plus sûr d’être aver­ti à temps, en cas d’in­cen­die, puis­qu’il dé­tecte la fu­mée avant que les flammes ap­pa­raissent » note M. Stéphane La­ver­dière, ca­pi­taine à la pré­ven­tion au Ser­vice de la sé­cu­ri­té in­cen­die de la ville de Mi­ra­bel.

Du sou­tien

Rap­pe­lons que l’En­traide in­ter­mu­ni­ci­pale a été ins­tau­rée au dé­but des an­nées 80, dans le but no­tam­ment d’ap­por­ter un sou­tien dans le cas d’in­cen­dies ma­jeurs. De­puis, on a élar­gi le man­dat afin d’in­clure des co­mi­tés voués aux échanges et au dé­ve­lop­pe­ment de nou­veaux ou­tils de pré­ven­tion et d’in­ter­ven­tion.

Re­com­man­da­tions

Dans le cadre de cette Se­maine de la pré­ven­tion, il est donc pri­mor­dial de vé­ri­fier les aver­tis­seurs de fu­mée, qu’ils soient à piles ou élec­triques, car s’ils ont plus de 10 ans, il se pour­rait qu’ils soient moins per­for­mants. On re­com­mande d’ailleurs de vé­ri­fier une fois par mois les aver­tis­seurs de fu­mée en ap­puyant sur le bou­ton d’es­sai et, une fois par an­née, en fai­sant brû­ler dans un conte­nant sé­cu­ri­taire de l’en­cens ou un fil de co­ton sous l’ap­pa­reil (ou en­core en étei­gnant une chan­delle) de fa­çon à s’as­su­rer de la ca­pa­ci­té de l’ap­pa­reil à dé­tec­ter la fu­mée. Pour de plus amples ren­sei­gne­ments, on peut consul­ter le site In­ter­net du mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique, au www.ci­toye­na­ver­ti.gouv.qc.ca Il est éga­le­ment pos­sible de com­mu­ni­quer avec le Ser­vice de la sé­cu­ri­té in­cen­die de sa lo­ca­li­té pour ob­te­nir des pré­ci­sions sur les ac­ti­vi­tés mises sur pied du 3 au 9 oc­tobre pro­chain.

Dansl’or­dre­ha­bi­tue­lon­re­con­naîtMM.Sté­pha­neLa­ver­dière,pré­ven­teur,auSer­vi­ce­de­la­sé­cu­ri­téin­cen­die­deMi­ra­bel,Jean-Fran­çoisFor­get,pom­pier­deMi­ra­bel,M.Ma­rioCé­ré,di­rec­teur ad­join­tauSer­vi­ce­de­la­sé­cu­ri­téin­cen­die­deSainte-Thé­rèse,Ray­mondGio­nest,pom­pierde Mi­ra­bel,etDa­nielDu­pras,chef­de­la­di­vi­sionP­ré­ven­tionàB­lain­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.