NOU­VEAU CENTRE DE TRI À SAINT- CA­NUT

Un nou­veau centre de tri des ma­té­riaux de construc­tion a ou­vert ses portes de­puis quelques mois à St-Ca­nut.

Le Nord - - ACTUALITÉS - LA­POINTE MY­CHEL

En opé­ra­tion de­puis juin der­nier le Centre de re­cy­clage Ster­ling du bou­le­vard Wil­fridLau­rier (route 158) re­ce­vra de­main (jeu­di 14 oc­tobre) la vi­site des re­pré­sen­tants du Re­grou­pe­ment des ré­cu­pé­ra­teurs et des re­cy­cleurs de ma­té­riaux de construc­tion et de dé­mo­li­tion du Québec (3 R MCDQ). Le pré­sident de l’or­ga­nisme, M.Sé­bas­tien Ri­cher se­ra sur place dans le cadre d’une tour­née pro­vin­ciale qu’il mène à tra­vers le Québec.

Ailleurs

On ne sur­pren­dra per­sonne en sou­li­gnant que le Centre de re­cy­clage Ster­ling vient en quelque sorte pal­lier à une si­tua­tion qui fait en sorte que les ma­té­riaux de construc­tion se re­trouvent en­core dans les sites d’en­fouis­se­ment ou dans les centres de tri de ma­tières re­cy­clables. Ces ma­té­riaux ne sont plus ac­cep­tés, no­tam­ment, dans les éco­centres de Dé­ve­lop­pe­ment du­rable de la Ri­vière-duNord.

Le re­grou­pe­ment

Il faut sa­voir que le Re­grou­pe­ment des Ré­cu­pé­ra­teurs et des Re­cy­cleurs de Ma­té­riaux de Construc­tion et de Dé­mo­li­tion du Québec (3 R MCDQ) a re­çu ses lettres pa­tentes le 4 juin 1997. C’est, nous disent ses di­ri­geants « une as­so­cia­tion re­pré­sen­ta­tive de ses membres qui pose des gestes concrets pour l’avan­ce­ment de la ré­cu­pé­ra­tion, du re­cy­clage, de la va­lo­ri­sa­tion et du ré­em­ploi ». Au sein du re­grou­pe­ment pro­vin­cial, on re­trouve plus de 190 membres ac­tifs qui ont un chiffre d’af­faires de 14 mil­liards de dol­lars et comptent 27 000 em­plois au Québec. « Le 3R MCDQ est un ras­sem­ble­ment d’en­tre­prises et d’in­ter­ve­nants de toutes les ré­gions du Québec. Ils ont en com­mun de pro­mou­voir l’es­sor de la ré­cu­pé­ra­tion, au re­cy­clage, du ré­em­ploi et de la va­lo­ri­sa­tion des pro­duits conte­nus dans la ca­té­go­rie “in­fer­men­tes­cible”, tel que dé­fi­ni à l’ar­ticle 1.1 du Rè­gle­ment sur les dé­chets so­lides, des ma­té­riaux secs » peut-on lire sur le site In­ter­net du Re­grou­pe­ment. Les en­tre­prises en ques­tion se par­tagent des ac­ti­vi­tés de col­lecte, de trans­port, de tri, de ré­cu­pé­ra­tion, de condi­tion­ne­ment, de va­lo­ri­sa­tion, de re­cy­clage et de ré­em­ploi des pro­duits que ren­ferme ce type de ma­tières ré­si­duelles. De par les sta­tuts de l’or­ga­nisme, les membres du Re­grou­pe­ment s’en­gagent à vi­ser le res­pect des stan­dards de qua­li­té dans leur do­maine res­pec­tif; ob­ser­ver l’en­semble des lois et rè­gle­ments; suivre plus par­ti­cu­liè­re­ment les règles d’or de la loi sur la concur­rence. Sur le plan ré­gio­nal, on re­trouve no­tam­ment au sein du re­grou­pe­ment Ser­vices sa­ni­taires Saint-Jé­rôme de Sainte-Sophie, BFI En­vi­ron­ne­ment de Ro­se­mère, Boo­me­rang En­vi­ron­ne­ment de Bois­briand

Au­sein­du­re­grou­pe­ment­pro­vin­cial,on­re­trou­ve­plusde190­mem­bre­sac­tif­squion­tun chif­fred’af­fai­resde14mil­liard­sde­dol­lar­set­comptent27000em­ploi­sauQué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.