CHOI­SIR ET PRÉ­PA­RER SON BOIS DE CHAUF­FAGE

Le prin­cipe est simple, mais per­met d’ob­te­nir les ré­sul­tats sou­hai­tés: un bois de chauf­fage de bonne qua­li­té est es­sen­tiel pour que le chauf­fage au bois soit ef­fi­cace et pra­tique.

Le Nord - - COMMUNAUTAIRE - LA­POINTE MY­CHEL

Pre­mière règle: un bon bois de chauf­fage est dé­bi­té à une di­men­sion qui convient à la chambre de com­bus­tion de l’ap­pa­reil et il faut qu’il ait pu sé­cher suf­fi­sam­ment long­temps, nous rap­pellent les gens de la So­cié­té ca­na­dienne d’hy­po­thèque et de lo­ge­ment (SCHL) concer­nant une règle de plus en plus connue.

Cou­per adé­qua­te­ment

Par­lons main­te­nant es­sences de bois. Il faut sa­voir que les bois durs comme le chêne et l’érable conviennent bien aux hi­vers très froids, tan­dis que les bois plus tendres comme le bou­leau et le peu­plier sont de meilleurs com­bus­tibles pour les tem­pé­ra­tures plus clé­mentes du prin­temps et de l’au­tomne. En outre, l‘eau peut consti­tuer jus­qu’à la moi­tié du poids des bûches fraî­che­ment cou­pées. Cette te­neur en eau doit être ré­duite de 15 à 20 % pour que le bois puisse brû­ler ef­fi­ca­ce­ment. La fa­çon dont vous ma­ni­pu­lez et en­tre­po­sez votre bois est cru­ciale pour ré­duire le taux d’hu­mi­di­té à ce ni­veau. Dé­bi­tez le bois en bûches qui se­ront au moins 7,5 cm (3 po) plus courtes que la lar­geur de la chambre de com­bus­tion. Pour fa­ci­li­ter la ma­ni­pu­la­tion des pièces de bois et la ges­tion du feu dans la plu­part des ap­pa­reils de chauf­fage au bois, le bois de chauf­fage ne de­vrait pas être dé­cou­pé en pièces de plus de 40 cm (16 po) de lon­gueur. Des bûches aus­si courtes que 30 cm (12 po) peuvent même s’avé­rer plus pra­tiques pour les pe­tits ap­pa­reils. Même si votre ap­pa­reil peut conte­nir des bûches de 50 cm (20 po), ce­la ne si­gni­fie pas qu’il soit pré­fé­rable, ni même sou­hai­table, d’y char­ger des pièces de cette taille.

Dif­fé­rentes tailles

Il est de plus conseillé de dé­bi­ter le bois en dif­fé­rentes tailles pour fa­ci­li­ter l’al­lu­mage et l’en­tre­tien du feu. Les grosses bûches sont par­faites pour les gros feux par temps froid, mais les pe­tites bûches se­ront plus utiles par temps doux, pour al­lu­mer un feu ra­pi­de­ment ou pour ra­vi­ver un feu à par­tir des braises. «Le bois de chauf­fage com­mer­cial n’est ha­bi­tuel­le­ment pas as­sez fi­ne­ment fen­du. Pour la plu­part des ap­pa­reils, il faut refendre le bois en pièces d’une épais­seur de 8 à 15 cm (3 à 6 po), me­su­rée au point le plus large de la sec­tion trans­ver­sale. Bien que ce­la vous obli­ge­ra à refendre et à ma­ni­pu­ler da­van­tage de bûches, cha­cune d’elles se­ra moins lourde et, sur­tout, il vous se­ra beau­coup plus fa­cile de gé­rer l’al­lu­mage et l’en­tre­tien des feux que vous fe­rez tout au long de l’hi­ver» conseillent les spé­cia­listes de la SCHL.

Cou­pe­ra­dé­qua­te­ment­le­bois­né­ces­si­teun mi­ni­mum­de­con­nais­sances.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.