ÉCOLES VERTES RE­CHER­CHÉES

Le Nord - - SEMAINE DES PME -

Ser­gent-dé­tec­tive at­ta­ché au Ser­vice de la po­lice de Mon­tréal du­rant cette pé­riode trouble, Jean Pont­briand avait été dé­pê­ché, un soir d’été de l’an­née 1970, dans la ruelle des For­ti­fi­ca­tions du Vieux-Mon­tréal. « C’était fort in­usi­té; il n’y avait ja­mais de voi­ture sta­tion­née à cet en­droit » , se sou­vient M. Pont­briand qui, par ailleurs, se­ra nom­mé vice-pré­sident du Centre d’archives de La­val, le 14 oc­tobre pro­chain. Après avoir réa­li­sé que la voi­ture était « bour­rée d’ex­plo­sifs » , il « sé­cu­rise les lieux » et fait aus­si­tôt ap­pel au ser­gent Robert Cô­té, un spé­cia­liste en dé­mi­nage qui vien­dra désa­mor­cer la bombe à l’aide « d’une pince à sour­cils » , ren­ché­rit Ber­trand Du­de­maine. Ce der­nier, qui pré­side aux des­ti­nées du Centre d’archives nou­vel­le­ment fon­dé à La­val, est par­fai­te­ment au fait de cette ten­ta­tive d’at­ten­tat à la voi­ture pié­gée des fel­quistes. Cette anec­dote, M. Du­de­maine la ra­conte de­puis des an­nées lors des tours gui­dés du Vieux-Mon­tréal qu’il anime pour des groupes de re­trai­tés de l’en­sei­gne­ment. « De la ruelle des For­ti­fi­ca­tions, on voit l’en­seigne de la Banque de Mon­tréal, dont le siège so­cial sur­plombe la ruelle » , men­tionne ce guide tou­ris­tique à ses heures. Ber­trand Du­de­maine s’est d’ailleurs lar­ge­ment ins­pi­ré du livre « Ma guerre contre le FLQ » du dé­mi­neur Robert Cô­té, pa­ru aux Édi­tions Trait d’Union. « Sous le siège du pas­sa­ger se trou­vait une charge ex­plo­sive es­ti­mée entre 130 et 150 livres de dy­na­mites » , pré­cise-t-il. Mais l’anec­dote la plus sa­vou­reuse est sur­ve­nue l’été der­nier, lorsque Jean Pont­briand, qui as­sis­tait pour la pre­mière fois au tour gui­dé de son ami Ber­trand, a le­vé la main pour s’iden­ti­fier comme le po­li­cier qui avait été dé­pê­ché sur place. « C’est Les étu­diants des di­verses écoles du Ca­na­da au­ront un dé­fi éco­lo­gique à re­le­ver cette an­née. En ef­fet, l’en­tre­prise Bu­reau en gros lance un nou­veau concours pour ho­no­rer l’école la plus verte du pays. Ain­si, toutes les écoles pri­maires et se­con­daires/ cé­geps sub­ven­tion­nés pu­bli­que­ment peuvent sou­mettre un es­sai sur les me­sures prises par leur éta­blis­se­ment pour de­ve­nir éco­lo­gique. L’élève qui ré­di-

comme ça que je l’ai ap­pris; j’en ai en­core

la chair de poule», a ter­mi­né M. Du­de­maine. ge­ra le meilleur es­sai re­ce­vra pour son école un nou­veau la­bo­ra­toire in­for­ma­tique d’une va­leur de 50 000$. C’est une ex­cel­lente oc­ca­sion pour les élèves de se ren­sei­gner da­van­tage sur l’en­vi­ron­ne­ment en pre­nant des me­sures et en ob­ser­vant des ré­sul­tats quan­ti­ta­tifs », in­dique Steve Ma­tyas, pré­sident de Staples/ Bu­reau en Gros. Pour être ad­mis­sibles, les pro­grammes éco­lo­giques dé­crits dans l’es­sai des élèves doivent être conti­nus et en place de­puis au moins une an­née ci­vile. « Nous sa­vons que cer­taines écoles prennent d’im­por­tantes me­sures pour pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment et qu’elles peuvent éga­le­ment uti­li­ser l’ar­gent pour amé­lio­rer leur école. Nous sou­hai­tons bonne chance à chaque école, » conclut M. Ma­tyas. Pour les dé­tails sup­plé­men­taires: http:// www. re­cy­cler­pou­re­duc. ca/.

JeanPont­briand,vice-pré­si­dent­de­laSo­cié­téd’his­toi­reet­de­gé­néa­lo­gie­deLa­val,avé­cude près­le­sé­vé­ne­ments­quiont­me­né,ilya40ans,àla­cri­sed’oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.