« TOUT EST DANS LE NEZ! »

UNE JOUR­NÉE DANS LA VIE DE YA­HOU

Le Nord - - HISTOIRE DE CRIMES - MARIE-EVE ALA­RIE

6h03. Le so­leil est en­core ti­mide. Nous fi­lons sur la 40 est, ca­fé en main et les yeux cer­nés. Nous de­vrions ar­ri­ver à Mont­ma­gny dans un peu plus de deux heures. La jour­née s’an­nonce co­casse et pour le moins anec­do­tique. Ma mis­sion: suivre un clown dans ses ac­ti­vi­tés le temps d’une jour­née. Lui, c’est Guillaume. Mais c’est sur­tout son al­ter ego clow­nesque Ya­hou qui m’in­té­resse au­jourd’hui. Ya­hou est né dans un camp de jour dans le Grand Nord ca­na­dien il y a en­vi­ron trois ans. « Je fai­sais de l’ani­ma­tion dans un camp de jour avec des Inuits et on sait que la si­tua­tion n’est pas fa­cile là­bas. Pen­dant une de mes fins de se­maine de congé, je me suis mis à niai­ser avec une per­ruque et je m’étais ap­pe­lé Ya­hou pour la pre­mière fois. J’ai eu l’im­pres­sion d’ame­ner un peu d’es­poir. Le rire avait plus de por­tée que juste un sen­ti­ment de bon­heur dans le camp » , ra­conte Guillaume. De­puis il a pris des cours de jon­gle­rie, pra­ti­qué ses acro­ba­ties, lan­cé ses pro­duc­tions Ya­hou, par­ti­ci­pé à des ac­ti­vi­tés un peu par­tout au Québec et il s’en­vo­le­ra en Es­pagne dans quelques jours pour y faire de l’amu­se­ment pu­blic. «Mais les acro­ba­ties risquent de prendre le bord à long terme. J’ai­me­rais vrai­ment me concen­trer pour de­ve­nir Doc­teur Clown. C’est quelque chose qui m’in­té­resse énor­mé­ment. Le rire a quelque chose de thé­ra­peu­tique et je pense que faire rire les gens est une fa­çon d’en prendre soin » , as­sure-t-il. Dr Clown veut amé­lio­rer la qua­li­té de vie des gens hos­pi­ta­li­sés par ses pro­grammes de clowns thé­ra­peu­tiques de­puis 2002. « Je vais de­voir suivre plu­sieurs for­ma­tions psy­cho­so­ciales don­nées par Dr Clown et aus­si peau­fi­ner la maî­trise de mon per­son­nage de Ya­hou pour y ar­ri­ver», ajou­tet-il. Mont­ma­gny se des­sine de­vant nous. Di­rec­tion l’aré­na pour Ya­hou qui est char­gé de l’ani­ma­tion pen­dant le mar­ché aux puces an­nuel.

Trans­for­ma­tion

Le ma­quillage est un art et trou­ver ce­lui de son clown n’est pas chose fa­cile. « Il a fal­lu que je tra­vaille tout le cô­té es­thé­tique du ma­quillage et du cos­tume au dé­but. Le clown Vir­gule m’a beau­coup ai­dé pour ça » , ad­met Guillaume. Il ap­plique une poudre pour fixer le tout, ques­tion d’évi­ter que le ma­quillage coule. Le clown prend forme. « Tout est dans le nez! J’ai beau être ma­quillé, cos­tu­mé: je ne me sens pas clown tant que je ne porte pas mon nez » , af­firme-t-il. Il pose son fa­meux nez, en­file son cos­tume. « Je ne sais pas trop à quoi m’at­tendre au­jourd’hui. Ça va être de

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.