JEAN­NINE DUN­NI­GAN SUR­VIT

Le Nord - - POINT DE VUE -

La cause de l’in­cident

Il sem­ble­rait que le fon­da­teur de Dun­ni­gan Dé­cor avait des symp­tômes re­liés à la ma­la­die de l’Alz­hei­mer. «La fa­mille a consta­té que l’homme avait des ou­blies fré­quem­ment», pré­cise le porte-pa­role de la po­lice de Saint-Jé­rôme, Robin Pou­liot. «Les en­quê­teurs pré­sument qu’il a sta­tion­né son vé­hi­cule dans le ga­rage, si­tué en des­sous de sa chambre et a ou­blié d’ar­rê­ter le mo­teur», pour­suit-il. Le couple fai­sait, semble-t-il, chambre à part. Celle de la dame se trou­vait en face de celle à son époux, ce qui a pos­si­ble­ment sau­vé la vie de Jean­nine Dun­ni­gan. Se­lon l’en­quête, le mo­teur de la voi­ture s’est éteint à cause de la quan­ti­té d’oxy­gène brû­lée suite à l’éma­na­tion du mo­noxyde de car­bone.

État de san­té

L’épouse du dé­funt se trouve pré­sen­te­ment dans une chambre hy­per­bare afin de re­ce­voir des soins spé­cia­li­sés. Ma­dame Dun­ni­gan n’a pas sou­ve­nance de ce qui s’est pas­sé. Il est donc dif­fi­cile pour les en­quê­teurs de re­cueillir plus de dé­tails concer­nant l’in­cident qui a coû­té la vie à Ray­mond Dun­ni­gan, âgé de 80 ans. L’en­quête suit son cours.

Rap­pel des faits

Les deux per­sonnes ont été re­trou­vées in­cons­cientes dans leur chambre à cou­cher par un membre de la fa­mille, vers 10 h 50, au 202 rue Cas­ton­guay, à Saint-Jé­rôme ven­dre­di der­nier. Le dé­cès de l’oc­to­gé­naire a été consta­té à l’hô­pi­tal de Saint-Jé­rôme. Une au­top­sie pour­rait être pra­ti­quée sur le corps de l’homme. Ce­la reste ce­pen­dant à confir­mer.

Les­po­li­ciers,le­sam­bu­lan­cier­sain­si­que­les­pom­pier­son­té­téap­pe­lé­sau202,rueCas­ton­guay, àSaint-Jé­rô­me­puis­qu’une­for­teo­deur­de­mo­noxy­de­de­car­bo­neé­tait­sen­tie­sur­les­lieux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.