Le chan­ge­ment s’opère…

Les au­to­ri­tés de Sainte- Adèle ont la ferme in­ten­tion de re­don­ner à la mu­ni­ci­pa­li­té son lustre d’an­tan.

Le Nord - - FRONT PAGE - LA­POINTE MY­CHEL

C’ est ce qu’on a clai­re­ment sen­ti mer­cre­di soir der­nier alors que se te­nait une soi­rée d’in­for­ma­tion et de consul­ta­tion pu­blique au centre com­mu­nau­taire mu­ni­ci­pal.

Chan­ge­ment et trans­pa­rence

Pour un, le maire Ré­jean Char­bon­neau s’est mon­tré fier du bi­lan de sa pre­mière an­née au pou­voir et s’est dit en­thou­siaste pour l’ave­nir.

« Votre pré­sence confirme que l’exer­cice a toute sa rai­son d’être! C’est un signe que votre Ville vous tient à coeur et que vous sou­hai­tez prendre part à cette dé­marche de chan­ge­ment et de trans­pa­rence, » a lan­cé le maire Char­bon­neau aux gens pré­sents. Et le maire d’ajou­ter, « c’est un pre­mier bi­lan qui an­nonce le re­nou­veau et qui vé­hi­cule notre en­thou­siasme que nous vous pré­sen­tons. Nous es­pé­rons que cet en­thou­siasme soit conta­gieux! Qu’il fasse pro­gres­ser une dé­mo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive où cha­cun peut s’im­pli­quer et s’épa­nouir » .

Bi­lan

La soi­rée s’est ou­verte sur les réa­li­tés fi­nan­cières et a per­mis d’ex­pli­quer les choix à court et long termes. « C’est une crois­sance éco­no­mique saine que la ville a vi­sée en 2010 et 2011 » a fait va­loir le maire Char­bon­neau. Bien que le bud­get an­nuel 2011 se­ra dé­po­sé en dé­cembre pro­chain en as­sem­blée pu­blique, on le pro­met « rai­son­nable et re­pré­sen­ta­tif de l’aug­men­ta­tion du coût de la vie » . Par­mi les in­ves­tis­se­ments ur­gents, il faut par­ler de l’en­tre­tien des in­fra­struc­tures. On le sait, le sys­tème d’égouts était désuet et com­man­dait une mise aux normes de fa­çon im­pé­ra­tive. Le plus grand obs­tacle à la crois­sance de la ville de­meure d’ailleurs le mo­ra­toire im­po­sé en 2004 par le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment. La ré­fec­tion de l’usine d’épu­ra­tion et d’une par­tie du ré­seau d’égouts est, nous dit-on, en voie de réa­li­sa­tion. À terme, au prin­temps 2011, un rap­port se­ra pré­sen­té au mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment en vue de faire le­ver le mo­ra­toire. Autre dé­pense im­por­tante, l’en­tre­tien du ré­seau rou­tier de 220 km, « suit la pla­ni­fi­ca­tion éta­blie » dans un plan quin­quen­nal de ré­fec­tion des routes, des trot­toirs et des bor­dures. En 2010, on a pré­vu 1,2 mil­lion de dol­lars au bud­get pour une ving­taine de rues prio­ri­taires.

Le­mai­reRé­jeanC­har­bon­neau

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.