«À QUAND LES RÉ­SUL­TATS CONCRETS? »

(M.L.) «Après près de huit ans au pou­voir, le gou­ver­ne­ment li­bé­ral de Jean Cha­rest n’a tou­jours rien fait pour amé­lio­rer le sys­tème de san­té au Québec» éva­lue le dé­pu­té de Pré­vost, M.Gilles Robert.

Le Nord - - POINT DE VUE -

Pour le dé­pu­té Robert, «c’est l’évi­dence même. Il n’y a qu’à re­gar­der la si­tua­tion de l’hô­pi­tal ré­gio­nal de Saint-Jé­rôme pour s’en convaincre».

Deux dé­brayages

Pour étayer son pro­pos, Gilles Robert ne manque pas de rap­pe­ler qu’à deux oc­ca­sions, pen­dant la se­maine du 20 sep­tembre, les in­fir­mières tra­vaillant à l’ur­gence de ce centre hos­pi­ta­lier, «à bout de souffle», ont dé­brayé pour faire connaître leur mé­con­ten­te­ment quant à leurs condi­tions de tra­vail «dif­fi­ciles et à un manque de res­sources criant». «Plu­tôt qu’adres­ser le pro­blème, le mi­nistre a pré­fé­ré re­mettre en ques­tion leur cré­di­bi­li­té». «Le mi­nistre de la San­té a eu des com­men­taires dé­pla­cés lors­qu’il a af­fir­mé que ces dé­brayages étaient en lien avec la né­go­cia­tion de leur contrat de tra­vail» com­mente Gilles Robert.

Au­cun ré­sul­tat

Aux yeux du dé­pu­té de Pré­vost, le mi­nistre Bolduc «de­vrait bien connaître la si­tua­tion puis­qu’il a ren­con­tré les di­ri­geants de l’hô­pi­tal et de l’Agence de san­té des Lau­ren­tides der­niè­re­ment et pa­raît-il qu’il échange de fa­çon qua­si quo­ti­dienne avec les res­pon­sables des dif­fé­rents éta­blis­se­ments du Québec». «Mais tout ce­la ne donne au­cun ré­sul­tat et le temps d’ur­gence a plus que dou­blé de­puis huit ans. Le temps d’at­tente moyen de sé­jour sur une ci­vière à l’hô­pi­tal ré­gio­nal de SaintJé­rôme est pas­sé de 11,2 heures en 20022003 à 21,6 en 2009-2010, une aug­men­ta­tion de plus de 92 %, la pire per­for­mance au Québec! Même si j’ai pres­sé le mi­nistre à plus d’une re­prise à l’As­sem­blée na­tio­nale, il ne semble pas vou­loir pas­ser de la pa­role aux

actes» de pré­tendre le dé­pu­té de Pré­vost.

Sous-fi­nan­ce­ment

Se­lon Gilles Robert, plu­sieurs or­ga­nismes com­mu­nau­taires en san­té et en ser­vices so­ciaux ne de­mandent pas mieux qu’ai­der, mais ceux-ci sont «gra­ve­ment sous-fi­nan­cés» dans la ré­gion des Lau­ren­tides. «Mé­pris en­vers les in­fir­mières, temps de sé­jour sur ci­vière à l’ur­gence qui ne cesse d’aug­men­ter, sous-fi­nan­ce­ment des or­ga­nismes com­mu­nau­taires; il n’y a pas à dire, le mi­nistre Bolduc est com­plè­te­ment dé­con­nec­té de la réa­li­té en san­té et en ser­vices so­ciaux dans les Lau­ren­tides» se dit d’avis le dé­pu­té Robert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.