Im­pu­table à Dame Na­ture

Le Nord - - LE PATROUILLEUR - Da­vid Ri­cher

Suite à la cueillette d’in­for­ma­tion par les ins­pec­teurs, la Com­mis­sion de la san­té et de la sé­cu­ri­té au tra­vail (CSST) n’ou­vri­ra pas d’en­quête en ce qui concerne la mort tra­gique de Ke­ven Beaudet-Per­rin.

Le ré­si­dant de Saint-Lin ef­fec­tuait des tra­vaux à l’in­té­rieur d’un bâ­ti­ment sur un chan­tier de construc­tion ré­si­den­tielle sur la rue de l’En­vol à Sain­teAnne-des-Plaines, le 23 no­vembre der­nier, lors­qu’il a été frap­pé par la foudre. Ses col­lègues ont ten­té des ma­noeuvres de ré­ani­ma­tion en at­ten­dant l’ar­ri­vée des secours, en vain.

La cause

Se­lon la CSST, les lieux de tra­vail étaient con- formes aux règles de sé­cu­ri­té lors de l’in­cident. C’est plu­tôt Dame Na­ture qui est à l’ori­gine de cet évé­ne­ment mal­heu­reux. «Le but d’une en­quête est d’iden­ti­fier les causes exactes de l’ac­ci­dent et d’évi­ter que ce­lui-ci se ré­pète. Or, il s’avère dif­fi­cile de contrô­ler la na­ture, no­tam­ment quand il s’agit de la foudre», men­tionne la com­mu­ni­ca­trice de la CSST Saint-Jé­rôme, Ca­ro­line Du­charme.

La Com­mis­sion de la san­té et de la sé­cu­ri­té au tra­vail avait in­ter­ro­gé les col­lègues de tra­vail de mon­sieur Beaudet-Per­rin lui per­met­tant peut-être de dé­cou­vrir cer­taines ano­ma­lies concer­nant la sé­cu­ri­té du chan­tier.

La vic­time était âgée de 26 ans. Il tra­vaillait chez Ven­ti­la­tion Be­noît Lé­veillée, si­tuée dans le sec­teur de Saint-An­toine, à Saint-Jé­rôme de­puis trois ans et de­mi.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.