Éric Gla­du en pri­son pour 8 ans

Le Nord - - LE PATROUILLEUR - Da­vid Ri­cher

Après quatre ans de pro­cé­dures, le juge Claude Me­lan­çon de la Cour du Québec condamne le pré­su­mé pré­da­teur sexuel, Éric Gla­du, à pur­ger une peine de 15 ans d’em­pri­son­ne­ment.

Les faits re­montent en 2007 alors que le Ser­vice de po­lice de Saint-Jé­rôme, le Bu­reau ré­gio­nal d’en­quêtes du dis­trict de Mon­tréal-La­val- Lau­ren­tides ain­si que le Ser­vice des crimes contre la per­sonne de la Sûreté du Québec avaient tra­vaillé de pairs dans cette af­faire.

In­cluant les mois d’em­pri­son­ne­ment dé­jà faits dans un centre de dé­ten­tion, dans ce cas-ci 84 mois, il lui reste huit ans à pur­ger avant de com­plé­ter sa peine.

Les res­tric­tions

Éric Gla­du a éga­le­ment été dé­cla­ré «dé­lin­quant à contrô­ler» par le juge, ce qui si­gni­fie que, lors­qu’il au­ra ter­mi­né sa sen­tence, il se­ra sur­veillé de près par la jus­tice pen­dant les dix an­nées qui sui­vront.

De plus, Gla­du de­vra se sou­mettre à cer­taines condi­tions or­don­nées par la cour, à sa sor­tie de pri­son. Il lui se­ra no­tam­ment in­ter­dit à per­pé­tui­té d’avoir une arme à feu en sa pos­ses­sion.

Les chefs d’ac­cu­sa­tion concer­nant des agres­sions sexuelles, de voies de fait, de menaces de mort, de sé­ques­tra­tion ain­si que de ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment pe­saient contre lui.

Les agres­sions se sont pro­duites à dif­fé­rentes dates, soit le 14 juillet, le 19 et 21 août dans le centre-ville de Saint-Jé­rôme. Les deux pre­mières vic­times étaient, semble-t-il, des jeunes femmes de 19 ans, alors que la troi­sième était âgée de 53 ans.

On ne sait pas si l’avo­cat de mon­sieur Gla­du ira en ap­pel de cette dé­ci­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.