Une vie fa­mi­liale élar­gie…

Mai­son in­ter­gé­né­ra­tion

Le Nord - - LE PATROUILLEUR - My­chel La­pointe

La mai­son in­ter­gé­né­ra­tion re­pré­sente une belle oc­ca­sion de gar­der ses pa­rents près de soi, mais le prin­cipe de­meure-t-il la bonne so­lu­tion pour tous?

Éta­blis­sons au dé­part que ce concept d’ha­bi­ta­tion per­met à une fa­mille de co­ha­bi­ter avec ses pa­rents vieillis­sants dans une mai­son uni­fa­mi­liale, com­po­sée de deux lo­ge­ments in­dé­pen­dants de taille dif­fé­rente. Il sup­pose une en­traide entre les gé­né­ra­tions aux plans so­cial et fi­nan­cier, en plus de fa­vo­ri­ser le main­tien à do­mi­cile des aî­nés.

Ca­rac­té­ris­tiques phy­siques

Avant d’en­tre­prendre les tra­vaux pour l’ajout d’un lo­ge­ment à votre ré­si­dence, as­su­rez-vous de pré­voir un ac­cès à par­tir du ni­veau du sol. Un ac­cès sans obs­tacle per­met­tra aux per­sonnes âgées à mo­bi­li­té ré­duite de cir­cu­ler fa­ci­le­ment, tant à l’in­té­rieur qu’à l’ex­té­rieur du lo­ge­ment.

À l’in­té­rieur, cer­tains élé­ments ar­chi­tec­tu­raux et des équi­pe­ments viennent s’ajou­ter au concept tra­di­tion­nel. Le but est de rendre le lo­ge­ment sé­cu­ri­taire, confor­table et fa­cile d’en­tre­tien. On pense ici à : — une in­so­no­ri­sa­tion su­pé­rieure entre les deux lo­ge­ments; — à des re­vê­te­ments de sol an­ti­dé­ra­pants; — à des in­ter­rup­teurs et des prises de cou­rant fa­cile d’ac­cès;

— à des fe­nêtres basses, qui per­mettent de voir à l’ex­té­rieur même si on est as­sis, et fa­ciles d’uti­li­sa­tion;

— à des comp­toirs et des ar­moires de cui­sine si­tués à une hau­teur pra­tique;

— à une salle de bain sé­cu­ri­taire.

Les avan­tages

Par ailleurs, vue de l’ex­té­rieur, la concep­tion ar­chi­tec­tu­rale doit faire en sorte que la mai­son in­ter­gé­né­ra­tion­nelle conserve l’al­lure gé­né­rale d’une mai­son uni­fa­mi­liale conven­tion­nelle et qu’elle puisse alors s’in­sé­rer dis­crè­te­ment dans des zones ré­si­den­tielles.

Si ces condi­tions sont res­pec­tées, il faut sa­voir que de plus en plus d’aî­nés vivent une grande par­tie de leur vie dans une mai­son uni­fa­mi­liale et dé­si­rent conti­nuer à vivre dans ce mi­lieu.

Les avan­tages de ce genre de co­ha­bi­ta­tion sont nom­breux :

— la mai­son in­ter­gé­né­ra­tion­nelle fa­vo­rise le main­tien de leur au­to­no­mie et leur per­met de vieillir dans un en­vi­ron­ne­ment fa­mi­lier;

— ils n’ont pas à s’oc­cu­per de l’en­tre­tien et à sup­por­ter les coûts d’oc­cu­pa­tion d’une grande mai­son;

— ce concept d’ha­bi­ta­tion ap­porte une ré­ponse au be­soin de sé­cu­ri­té, aux be­soins af­fec­tifs et au be­soin de com­mu­ni­ca­tion tout en of­frant une so­lu­tion à l’am­biance et aux ser­vices im­per­son­nels des mai­sons pour per­sonnes âgées;

— ils peuvent bé­né­fi­cier fi­nan­ciè­re­ment d’un tel ar­ran­ge­ment, tout en pro­té­geant le pa­tri­moine fa­mi­lial par le biais de dif­fé­rentes for­mules, soit la lo­ca­tion, l’achat par un seul mé­nage ou la co­pro­prié­té;

— ils ont la pos­si­bi­li­té de de­meu­rer dans un mi­lieu de vie di­ver­si­fié en terme de gé­né­ra­tions.

Po­sez des ques­tions

Ce concept d’ha­bi­ta­tion vous in­té­resse?

Avec le phé­no­mène du vieillis­se­ment de la population qué­bé­coise qui ira en s’ac­cen­tuant, de plus en plus de mu­ni­ci­pa­li­tés s’in­té­ressent à la co­ha­bi­ta­tion in­ter­gé­né­ra­tion­nelle. Les ten­dances so­ciales et dé­mo­gra­phiques ac­tuelles nous portent à croire que ce concept se­ra ap­pe­lé à se dé­ve­lop­per dans un ave­nir rap­pro­ché. D’ailleurs, plu­sieurs mu­ni­ci­pa­li­tés as­sou­plissent dé­jà leurs rè­gle­ments de zo­nage dans les sec­teurs ré­si­den­tiels de type uni­fa­mi­lial.

Si vous en­vi­sa­gez de co­ha­bi­ter avec vos pa­rents vieillis­sants et que vous êtes in­té­res­sé à trans­for­mer votre mai­son uni­fa­mi­liale en mai­son in­ter­gé­né­ra­tion­nelle, con­tac­tez votre mu­ni­ci­pa­li­té pour vous as­su­rer qu’elle ac­cep­te­ra votre pro­jet dans la zone où vous ha­bi­tez. Si vous pen­sez ache­ter une pro­prié­té et que le choix de la mu­ni­ci­pa­li­té vous im­porte peu, ren­sei­gnez-vous au­près des as­so­cia­tions de construc­teurs pour connaître les en­tre­pre­neurs qui offrent dé­jà ce pro­duit sur le ter­ri­toire de cer­taines mu­ni­ci­pa­li­tés.

Avec l’aide de la So­cié­té d’ha­bi­ta­tion du Qué­bec.

Co­ha­bi­ter avec ses pa­rents vieillis­sants re­pré­sente une belle

so­lu­tion, à condi­tion que ça convienne à tout le monde…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.