Quand la mai­son de­vient une oa­sis…

Le Nord - - LE PATROUILLEUR -

Le tra­vaille, avec tous les dé­fis qu’il com­porte, prend une place de plus en plus grande grande dans la vie de plu­sieurs. Rai­son de plus pour pou­voir pro­fi­ter d’un en­vi­ron­ne­ment re­laxant à la mai­son. Bref, une oa­sis, loin des exi­gences du bou­lot.

Mais com­ment amé­na­ger cet in­té­rieur pour re­laxer?

Ça passe bien sou­vent par des cou­leurs et des ac­ces­soires.

Des cou­leurs apai­santes

On le sait de plus en plus, les cou­leurs sont re­con­nues pour exer­cer un ef­fet psy­cho­lo­gique sur notre en­vi­ron­ne­ment. Cer­taines d’entre elles ont un ef­fet ex­ci­tant, d’autres un ef­fet cal­mant. Les­quelles conviennent le mieux? Idéa­le­ment, il convient de choi­sir des cou­leurs an­ti­stress comme les bleus, les la­vandes et les li­las, les verts et les tons neutres.

Les bleus ont un ef­fet de paix et de tran­quilli­té, ils fa­vo­risent la mé­di­ta­tion et ouvrent l’es­prit. Rap­pe­lant le ciel ou la mer, ils ap­portent une am­biance pai­sible.

Sy­no­nyme de fraî­cheur, le vert est une cou­leur re­po­sante qui gé­nère l’har­mo­nie et le calme. Il évoque la re­laxa­tion et le confort et fa­vo­rise une res­pi­ra­tion lente et pro­fonde.

Les tons de li­las et de la­vande di­mi­nuent l’ir­ri­ta­bi­li­té et apaisent l’an­xié­té et les an­goisses.

Dis­crètes et élé­gantes, les cou­leurs neutres, donnent une sen­sa­tion de sé­cu­ri­té. Rap­pe­lant les tons du bois, de la terre ou de la pierre, elles évoquent la sé­ré­ni­té.

Des tis­sus et des ac­ces­soires

Par ailleurs, les tex­tiles peuvent créer une at­mo­sphère in­vi­tante et confor­table. Osez les ve­lours, les che­nilles, la four­rure, le lin, le co­ton égyp­tien et la soie. Ar­ron­dis­sez les angles avec des ta­pis, des je­tés et des cous­sins.

Les ac­ces­soires peuvent aus­si ai­der à ré­duire le ni­veau de stress. En­tou­rez-vous de pho­tos qui vous rap­pellent des mo­ments heu­reux ou d’illus­tra­tions qui dé­gagent un sen­ti­ment de calme et de re­pos. Faites en­trer la na­ture à l’aide de plantes vertes et de fleurs fraîches. Dis­po­sez une pe­tite fon­taine d’in­té­rieur ou un aqua­rium pour pro­fi­ter de l’ef­fet apai­sant de l’eau. Feu­trez l’at­mo­sphère en rem­pla­çant la lu­mière ar­ti­fi­cielle par celle, plus feu­trée, des chan­delles.

Une mai­son or­don­née

En outre, c’est connu, le désordre contri­bue à éle­ver le ni­veau de stress. Rien de plus dé­pri­mant qu’une mai­son dont on a per­du le contrôle. Prenez le temps d’or­ga­ni­ser cha­cune des pièces. Dé­bar­ras­sez-vous de tout ce qui ne sert pas. Ran­gez, net­toyez et ban­nis­sez une fois pour toutes le désordre.

De plus, amé­na­gez une zone dis­tincte ré­ser­vée aux ac­ti­vi­tés de re­laxa­tion comme la lec­ture, la mu­sique ou le ci­né­ma. Si vous ne dis­po­sez pas d’une pièce en­tière, ins­tal­lez un pa­ravent ou un écran qui vous iso­le­ra du reste de la mai­son­née.

Ain­si, les par­fums agréables créent im­mé­dia­te­ment une sen­sa­tion de bien-être. Uti­li­sées en aro­ma­thé­ra­pie, cer­taines huiles es­sen­tielles peuvent ré­duire le stress. Les prin­ci­pales sont le bois de san­tal, la la­vande, la man­da­rine, la mé­lisse, l’orange, la ver­veine et le ro­ma­rin. Choi­sis­sez celle qui vous plaît le plus et ré­pan­dez-la dans la mai­son à l’aide d’un dif­fu­seur.

Un som­meil ré­pa­ra­teur

Fi­na­le­ment, ques­tion équi­libre men­tal, on n’in­sis­te­ra ja­mais as­sez sur l’im­por­tance d’un som­meil ré­pa­ra­teur.

Du fait, la chambre à cou­cher est donc un en­droit que vous de­vez amé­na­ger avec soin.

Ain­si, si vous dor­mez avec un par­te­naire, as­su­rez-vous que lit est as­sez grand pour vous per­mettre de bou­ger ai­sé­ment. Ne lé­si­nez pas sur la qua­li­té du ma­te­las et des oreillers. Choi­sis­sez une li­te­rie haut de gamme. Le co­ton égyp­tien et le lin sont des va­leurs sûres et as­surent le confort en été comme en hi­ver.

De plus, dis­po­sez un fau­teuil, une lampe et une pe­tite table d’ap­point pour créer un coin lec­ture. Si vous avez une jo­lie vue, dis­po­sez le fau­teuil de fa­çon à ne rien man­quer du pay­sage. Pour que la pièce soit suf­fi­sam­ment sombre, op­tez pour un ha­billage de fe­nêtre opaque qui per­met­tra de fil­trer ef­fi­ca­ce­ment la lu­mière du jour.

Mi­ni­mi­sez le nombre d’ac­ces­soires pour évi­ter l’im­pres­sion de désordre. Ré­ser­vez votre chambre aux mo­ments de re­laxa­tion. Ef­for­cez-vous d’ou­blier le tra­vail et les sou­cis quo­ti­diens dès que vous avez fran­chi la porte.

Der­nier con­seil, recréez les ef­fets re­laxants du spa dans votre salle de bain. Un en­semble de pro­duits pour le corps, des ser­viettes épaisses, un pei­gnoir en co­ton, des chan­delles et de la mu­sique, voi­là tout ce qu’il faut pour faire de l’heure du bain une ex­pé­rience qui ra­fraî­chi­ra et le corps, et l’es­prit.

Avec l’aide de Dé­cor­mag

Les verts tendres per­mettent de re­laxer. Dans les teintes de bleu, la pein­ture sur les murs et les ac­ces­soires ap­portent le calme né­ces­saire

à une bonne nuit de som­meil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.