L’im­pli­ca­tion de Marc Des­jar­dins dure de­puis 35 ans

Pré­sident-fon­da­teur des Fon­deurs-Lau­ren­tides

Le Nord - - LE PATROUILLEUR -

À cha­cune des tranches de la Coupe des fon­deurs de cette an­née, Marc Des­jar­dins s’im­pli­quait comme bé­né­vole pour don­ner un coup de main aux membres de l’or­ga­ni­sa­tion. Rien d’éton­nant là-de­dans, di­rez-vous. C’est vrai, sauf que la Coupe des Fon­deurs de­puis 25 ans et le club Fon­deurs-Lau­ren­tides de­puis 35 ans, c’est beau­coup Marc Des­jar­dins. Dans les deux cas, M.Des­jar­dins en est l’âme. Ce­lui qui leur a don­né vie.

Skis de bois

Pro­fes­seur d’édu­ca­tion phy­sique (au­jourd’hui à la re­traite), à la po­ly­va­lente de Saint-Jé­rôme, Marc Des­jar­dins a fait of­fice de pré­cur­seur il y a 35 ans quand il a com­men­cé à ini­tier cer­tains de ses élèves et d’autres jeunes de la ré­gion à la pra­tique du ski de fond.

« En 1976, le mi­nis­tère du Loi­sir Chasse et Pêche (an­cêtre du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion du Loi­sir et du Sport) in­ci­tait les écoles à créer des clubs spor­tifs. Pour ma part, j’avais choi­si le ski de fond. C’était du temps où il exis­tait en­vi­ron huit clubs de ski de fond au Qué­bec et qu’en plus des com­pé­ti­tions de ski de fond aux Jeux du Qué­bec, on dis­pu­tait la Coupe Seal­test et autres com­pé­ti­tions du genre. C’était au temps des skis de bois. Nos en­traî­ne­ments se dé­rou­laient à la cô­té Parent et dans les sen­tiers de la Sei­gneu­rie Du­mont. J’ai été en­traî­neur d’une équipe pen­dant sept ou huit ans. Puis Gé­rald Guay, Alain Dionne et Ro­bert Viau ont pris la re­lève… » se sou­vient M.Des­jar­dins

25 ans de pré­si­dence

Dé­lais­sant l’en­traî­ne­ment des ath­lètes au dé­but des an­nées 80, Marc Des­jar­dins n’est pas de­ve­nu in­ac­tif pour au­tant au sein des Fon­deursLau­ren­tides dont il a as­su­mé la pré­si­dence pen­dant pas moins de 25 ans.

En­core au­jourd’hui, il siège au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion que pré­side M.François Ga­gnon, et ga­geons qu’il est gran­de­ment écou­té quand vient le temps de don­ner son opi­nion ou une sug­ges­tion lors des séances du con­seil.

Il faut bien dire que M.Des­jar­dins y est pour beau­coup dans le fait que le club Fon­deurs-Lau­ren­tides re­pré­sente un des plus per­for­mants et les plus res­pec­tés au Qué­bec.

Comme il est aus­si tout au­tant res­pon­sable du fait que les struc­tures et ser­vices du club ont au­tant pro­gres­sé au cours des der­nières an­nées.

Suf­fi­sam­ment pour qu’on re­trouve pas moins de 300 membres de 4 à 62 ans au sein de l’or­ga­ni­sa­tion, tant sur le plan com­pé­ti­tif que ré­créa­tif. Et c’est sans comp­ter que Fon­deurs-Lau­ren­tides est res­pon­sable de l’école de ski de fond Jack-Rab­bitt à Far Hills.

C’est d’ailleurs à Far Hills que le club pré­sen­te­ra du 25 au 27 mars pro­chain la fi­nale de la Coupe du Qué­bec de ski de fond.

Marc Des­jar­dins

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.