Le MAMROT donne rai­sonà l’ad­mi­nis­tra­tion Gas­con

Quar­tier 50+

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

Le mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales a une nou­velle fois don­né rai­son à l’ad­mi­nis­tra­tion de la Ville de Saint-Jé­rôme dans le dos­sier du Quar­tier 50+.

En ef­fet, suite à une nou­velle dé­marche de l’an­cien maire de Saint-Jé­rôme, Jean-Claude Hé­bert, les di­ri­geants du MAMROT en­dossent la fa­çon de faire des au­to­ri­tés jé­rô­miennes.

Dans les règles

C’est ce qu’on sou­ligne dans un com­mu­ni­qué de presse émis jeu­di der­nier par la Ville de SaintJé­rôme. On y parle des dé­marches de JeanC­laude Hé­bert sans le nom­mer ex­pres­sé­ment.

«On se sou­vien­dra que dans le dos­sier du Quar­tier 50+, un ad­ver­saire po­li­tique de l’ad­mi­nis­tra­tion de la Ville de Saint-Jé­rôme avait por­té plainte au­près du mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales afin de dé­mon­trer l’illé­ga­li­té du fi­nan­ce­ment du centre. Le MAMROT n’avait pas cru bon d’al­ler plus loin, af­fir­mant qu’au­cun mo­tif rai­son­nable ne per­met­tait de croire qu’il y avait eu in­frac­tion. Ne dé­mor­dant pas, ce même ad­ver­saire avait adres­sé une deuxième plainte concer­nant ce dos­sier … Pour la troi­sième fois, le com­mis­saire aux plaintes du mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales, des Ré­gions et de l’Oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire trans­met­tait une lettre au di­rec­teur gé­né­ral de la Ville de Saint-Jé­rôme, confir­mer ain­si que tout avait été fait dans les règles se­lon la Loi sur les ci­tés et villes » peut-on y lire.

Quant à la dé­ci­sion, «dans sa lettre du 21 fé­vrier der­nier, le com­mis­saire du MAMROT, M. Marc-An­dré Thi­vierge, in­dique clai­re­ment que le dos­sier est clos. ‘Concer­nant le bail si­gné entre la Ville de Saint-Jé­rôme et la com­pa­gnie Eagle Lum­ber ltée pour la lo­ca­tion d’un im­meuble au 425 – 435, bou­le­vard JeanBap­tiste-Rol­land Est (Quar­tier 50+), je vous in­forme que l’en­ga­ge­ment de cré­dit sou­mis au Mi­nis­tère a été ap­prou­vé par le mi­nistre le 26 oc­tobre 2007, et ce, con­for­mé­ment à l’ar­ticle 29.3 de la Loi sur les ci­tés et villes. Nous avons éga­le­ment avi­sé le plai­gnant que le Mi­nis­tère n’en­tend pas pour­suivre da­van­tage et consi­dère le dos­sier clos’ écrit le com­mis­saire».

Pe­tite po­li­tique

Une conclu­sion qui, on s’en doute bien, ré­jouit le maire Marc Gas­con qui ne se dit pas sur­pris.

«Comme je l’ai dit à plu­sieurs re­prises, la for­mule que nous avons uti­li­sée pour le fi­nan­ce­ment du Quar­tier 50+ est lé­gale et pra­tique cou­rante dans les mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec. Je ne suis pas éton­né des conclu­sions du Mi­nis­tère. Cette contro­verse a été mon­tée de toutes pièces par un ad­ver­saire qui cri­tique sys­té­ma­ti­que­ment toutes les dé­ci­sions de notre Ad­mi­nis­tra­tion dans le but de faire de la pe­tite po­li­tique, de sa­lir l’image de la Ville et de nous dis­cré­di­ter en tant qu’élus. À pré­sent, j’in­vite mes ad­ver­saires à pro­mou­voir ce franc suc­cès qu’est le Quar­tier 50+, une réa­li­sa­tion re­mar­quable pour toute la com­mu­nau­té » com­mente le maire.

Le MAMROT donne à nou­veau rai­son aux au­to­ri­tés de

Saint-Jé­rôme dans le dos­sier du Quar­tier 50+.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.