Des mor­dus de man­ga à ICI par les arts

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Ma­rie-Elaine Lopes, 17 ans et Ka­ro­line Fil­lion, 18 ans s’adonnent à la bande des­si­née et aux des­sins d’ins­pi­ra­tion man­ga à ICI par les Arts.

Chaque jeu­di soir, de 5 h à 9 h, elles ren­contrent une di­zaine de mor­dus de man­ga. Le club est ou­vert à tous les in­té­res­sés. Elles vont pro­chai­ne­ment, vers la fin du prin­temps, pu­blier une bande des­si­née.

Que si­gni­fie « man­ga » ?

À l’ ori­gine, le terme Man­ga si­gni­fie en ja­po­nais « image dé­ri­soire ». Le mot fut in­ven­té par le ca­ri­ca­tu­riste Kat­su­shi­ka Ho­ku­sai (1760-1849). Ses man­gas re­pré­sen­taient des per­son­nages po­pu­laires à l’époque sous des de­hors co­miques. Le man­ga est de­ve­nu un art gra­phique à part en­tière, et dé­signe au­jour- d’hui la bande des­si­née au sens large au même titre que « comics » aux États-Unis.

L’es­sor du man­ga

L’es­sor du man­ga, bande des­si­née ja­po­naise, s’est fait après la se­conde guerre mon­diale, dans un Japon trau­ma­ti­sé par deux bombes ato­miques. C’est dans ce contexte que les man­gas ex­plosent, pro­duits en masse sur du pa­pier bas de gamme. A par­tir de ce mo­ment-là, la pro­duc­tion ne va ces­ser de croître. En 1965 il se ven­dait dé­jà 100 mil­lions d’exem­plaires de ma­ga­zines consa­crés aux man­gas, en 1980 près d’un mil­liard… Et ce phé­no­mène ne cesse de prendre de l’am­pleur dans le monde

ICI par les arts, or­ga­nisme à but non lu­cra­tif, est à la re­cherche d’un or­di­na­teur et d’une ta­blette gra­phique, afin de per­mettre le dé­ve­lop­pe­ment du tra­vail des jeunes ar­tistes. Si vous vou­lez en faire don, con­tac­tez l’or­ga­nisme au 450-569-4000.

Ma­rie-Elaine Lopes, 17 ans et Ka­ro­line Fil­lion, 18 ans s’adonnent aux man­gas. Les deux jeunes ta­lents pré­sentent ici des per­son­nages de leur créa­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.