Lutte à trois dans la Ligue in­ter­pla­né­taire

Le Nord - - BOYS ET GIRLS -

C’est à une lutte à trois à la­quelle on as­siste dans la Ligue in­ter­pla­né­taire et le cham­pion­nat se dé­cide cette se­maine.

La se­maine der­nière, avant der­nière se­maine d’ac­ti­vi­tés alors que le Comp­toir Piz­za ten­tait de mettre fin à une sé­rie de 8 dé­faites consé­cu­tives en af­fron­tant Construc­tion Sim­pat.

Le Comp­toir Piz­za avait bien amor­cé la ren­contre en met­tant beau­coup de pres­sion dans la zone du Construc­tion Sim­pat mais une pe­tite er­reur a conduit au pre­mier but de Construc­tion Sim­pat et ce, avec seule­ment 50 se­condes à jouer.

Les hommes de Ri­chard Lau­zon ne se sont pas lais­sé abattre puisqu’ils sont re­ve­nus dans la ren­contre en fin de pre­mière pé­riode. Les deux équipes ont dis­pu­té une deuxième pé­riode en­dia­blée et à la fin de celle-ci le poin­tage était de 3 à 2 pour Comp­toir Piz­za.

En troi­sième pé­riode les deux équipes ont mar­qué un to­tal de 6 buts. Quatre de ces buts ont été en­re­gis­trés par le Comp­toir Piz­za pour ain­si mettre un terme à une mau­vaise sé­quence de 8 dé­faites.

Marque fi­nale Comp­toir Piz­za 7, Construc­tion Sim­pat 5.

Dans le se­cond match de la se­maine, la pre­mière po­si­tion était à l’en­jeu puisque seule­ment deux points sé­pa­raient le Mon­do Bis­tro Bar et R.Piché Dy­na­mi­tage.

Les hommes de Jean-Yves Cam­peau ont vite com­pris l’en­jeu de la ren­contre puisqu’après seule­ment 28 se­condes de jeu le Mon­do Bis­tro Bar me­nait dé­jà 1 à 0. R. Piché Dy­na­mi­tage, qui sem­blait se cher­cher de­puis le dé­but de la ren­contre a fi­na­le­ment créé l’éga­li­té 1 à 1.

En deuxième pé­riode, les deux équipes se sont échan­gé des buts tour à tour et mal­heu­reu­se­ment pour R. Piché Dy­na­mi­tage, avec 14 se­condes à faire le Mon­do Bis­tro Bar re­pre­nait les de­vants par un but.

En troi­sième pé­riode, le Mon­do Bis­tro Bar se for­geait une avance de deux buts et pen­sait bien être en me­sure de se sau­ver avec la vic­toire. Mais R.Piché Dy­na­mi­tage qui ne connais­sait pas un grand match comme le men­tion­nait le ca­pi­taine Syl­vain Lau­zon a fi­na­le­ment réus­si à en­voyer les deux équipes en fu­sillade avec seule­ment 0.2 se­conde à faire à la ren­contre.

Le mo­men­tum était tou­jours en fa­veur de R. Piché Dy­na­mi­tage qui a vu trois de ses joueurs dé­jouer le gar­dien du Mon­do Bis­tro Bar contre seule­ment une fois.

Marque fi­nale, R. Piché Dy­na­mi­tage 6, Mon­do Bis­tro Bar 5.

Dans la ligne des 40

La de­mi-fi­nale s’amorce donc avec beau­coup d’in­té­rêts du cô­té des joueurs du club des rouges, vou­lant re­nouer avec la vic­toire, ils se­ront à sur­veiller.

Après une pe­tite étude de l’ana­lyse des dé­faites du cô­té des rouges, il sem­ble­rait que les plans A et B n’ont pas été com­pris par les ex­pli­ca­tions du ( PREZZ). Il se se­rait trom­pé et au­rait don­né l’ex­pli­ca­tion du jeu de l’en­ton­noir au lieu du plan B ce qui au­rait mé­lan­gé les joueurs.

De plus, plu­sieurs ont com­pris pour­quoi il était pre­mier mar­queur au clas­se­ment, la rai­son est simple, très sou­vent il se dé­joue lui-même, il perd la ron­delle et des fois il la ré­cu­père, c’est alors qu’il parle à l’ar­bitre pour avoir une ou deux passes sur le but qu’il vient de réa­li­ser.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.