Bru­no Laroche sou­haite aler­ter l’opi­nion pu­blique

Pour évi­ter une mine à Saint-Hip­po­lyte

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

«S’il le faut, je vais m’at­ta­cher avec une chaîne à un arbre pour qu’il n’y ait pas de mine à SaintHip­po­lyte. Il est hors de ques­tion que ça se fasse…» lance en confé­rence de presse ven­dre­di der­nier le maire de Saint-Hip­po­lyte, M.Bru­no Laroche.

N’al­lez sur­tout pas croire que M.Laroche ba­di­nait.

Il s’éle­vait, en fait, contre le pro­jet an­non­cé il y a quelques se­maines à l’ef­fet que la com­pa­gnie Pa­ci­fic Arc Re­sources de Van­cou­ver au­rait l’in­ten­tion de creu­ser le sol de Saint-Hip­po­lyte, Sainte-Adèle et Sainte-Mar­gue­rite-du-Lac-Mas­son à la re­cherche de fer et de ti­tane. Pa­ci­fic Arc Re­sources a confié à On Track Ex­plo­ra­tion le soin de pro­cé­der aux tra­vaux dans les trois mu­ni­ci­pa­li­tés des Lau­ren­tides.

Le maire Laroche qui était no­tam­ment ac­com­pa­gné lors de la ren­contre de ven­dre­di der­nier avec les mé­dias ré­gio­naux de la mai­resse de Ste-Mar­gue­rite-du-Lac-Mas­son, Mme Lin­da For­tier, vou­lait ain­si aler­ter l’opi­nion pu­blique, mais sur­tout les ci­toyens dont les pro­prié­tés sont vi­sées par la pros­pec­tion, afin de contre­car­rer les pro­jets de la com­pa­gnie Pa­ci­fic Arc Re­sources.

Pas consul­tés

Car il faut bien le dire, la loi sur les mines per­met qu’une com­pa­gnie mi­nière aille de l’avant avec ses pro­jets d’ex­plo­ra­tion sans de­voir ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion des au­to­ri­tés mu­ni­ci­pales.

À par­tir du mo­ment où ils dis­posent de la per­mis­sion des pro­prié­taires des ter­rains vi­sés par la pros­pec­tion, les di­ri­geants de la com­pa­gnie On Track Ex­plo­ra­tion peuvent pro­cé­der. Des au­to­ri­sa­tions, ils en ont de cer­tains pro­prié­taires de Saint-Hip­po­lyte, et, se­lon ce qu’il a été per­mis d’ap­prendre, on pour­rait al­ler de l’avant aus­si tôt qu’à la mi-avril.

«Au­jourd’hui, je de­mande aux ci­toyens de ré­flé­chir sé­rieu­se­ment aux im­pacts que pour­rait avoir l’ex­plo­ra­tion mi­nière à SaintHip­po­lyte. Il est im­por­tant que les gens qui ont été ap­pro­chés par la com­pa­gnie et sur­tout ceux qui ont ac­cep­té les offres com­prennent l’im­por­tance que leur geste peut avoir sur l’ave­nir de la mu­ni­ci­pa­li­té…» de sou­li­gner Bru­no Laroche.

Ré­ponse né­ga­tive

En fait, M.Laroche di­sait sou­hai­ter que les gens vi­sés ré­agissent comme son conci­toyen Ma­thieu Meu­nier (as­sis à ses cô­tés lors du point de presse) qui dit avoir re­fu­sé les offres qui lui ont été faites, consi­dé­rant qu’il y au­rait un po­ten­tiel mi­nier sur sa pro­prié­té.

«Je ne vou­lais pas qu’ils viennent conta­mi­ner l’en­vi­ron­ne­ment de mes en­fants…» de dire M.Meu­nier, un ré­si­dant du sec­teur du lac des Sources. «Pour faire de l’ex­plo­ra­tion sur mon ter­rain, les gens de la com­pa­gnie me di­saient qu’il fal­lait ‘ou­vrir le bois’ der­rière la mai­son. Ils me di­saient qu’ils ré­pa­re­raient ce­la avec des pousses d’arbre. J’ai re­fu­sé».

Et pour Bru­no Laroche, il ne se­rait pas trop tard, même pour ceux qui se sont en­ten­dus avec la com­pa­gnie.

«J’in­vite ces gens-là à ré­agir à l’ap­pel que nous leur lan­çons au­jourd’hui et à ve­nir nous ren­con­trer pour en dis­cu­ter … S’il le faut, nous or­ga­ni­se­rons une ren­contre avec eux».

À l’image de leurs col­lègues de SaintHip­po­lyte et Sainte-Mar­gue­rite-du-LacMas­son, les au­to­ri­tés de Sainte-Adèle cherchent éga­le­ment les moyens d’em­pê­cher de l’ex­plo­ra­tion mi­nière sur leur ter­ri­toire.

Les trois mu­ni­ci­pa­li­tés fai­sant par­tie du com­té de Ber­trand, elles re­çoivent un ap­pui sans équi­voque du dé­pu­té Claude Cou­si­neau (voir texte en page 2 de la pré­sente édi­tion).

Nous avons ten­té d’ob­te­nir les com­men­taires de M.Fayz Ya­coub de On Track Ex­plo­ra­tion. Nos dé­marches étaient de­meu­rées sans ré­ponse au mo­ment d’al­ler sous presse.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.