En­semble pour la per­sé­vé­rance

MRC des Pays-d’En-Haut

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

Les forces vives du ter­ri­toire de la MRC des Pays-d’En-Haut ont dé­ci­dé de faire front com­mun pour faire de la per­sé­vé­rance sco­laire une prio­ri­té.

C’est ain­si que le 29 mars der­nier avait lieu une pre­mière ren­contre de mo­bi­li­sa­tion vers ce but com­mun. L’ob­jec­tif de la ren­contre était de pré­sen­ter le por­trait de la si­tua­tion du dé­cro­chage dans la MRC ain­si que par mu­ni­ci­pa­li­té.

C’est ain­si que les membres du Con­seil jeu­nesse des Pays-d’en-Haut en col­la­bo­ra­tion avec la Com­mis­sion sco­laire des Lau­ren­tides (CSL) et les Par­te­naires de la réus­site édu­ca­tive des jeunes dans les Lau­ren­tides (PREL) ont dé­ci­dé de faire un pre­mier pas avec tous les ac­teurs in­ter­pel­lés que ce soit du mi­lieu éco­no­mique, sco­laire, mu­ni­ci­pal, com­mu­nau- taire, de la san­té ou tout autre ci­toyen in­ter­pel­lé par la si­tua­tion.

Le Centre lo­cal de dé­ve­lop­pe­ment des Pays-d’en-Haut, Em­ploi Qué­bec Lau­ren­tides ain­si que le Centre de san­té et de ser­vices sociaux des Pays-d’en-Haut ont d’ailleurs par­ti­ci­pé à l’éla­bo­ra­tion du conte­nu de cette de­mi-jour­née.

Au to­tal, ce sont plus de 80 ac­teurs de tous les mi­lieux qui se sont pré­sen­tés au Cha­let Pau­line-Va­nier, afin de mieux cer­ner le dé­cro­chage sco­laire c’est-à-dire, connaître la si­tua­tion sur le ter­ri­toire, les im­pacts hu­mains, éco­no­miques et sociaux en­gen­drés par l’aban­don sco­laire et les fac­teurs pou­vant in­fluer sur l’aban­don.

Des cibles réelles

Il faut bien dire, comme le pré­cise Mme Jo­hanne La­voie or­ga­ni­sa­trice com­mu­nau­taire au Centre de san­té et de ser­vices sociaux des Pays-d’en-Haut, que le por­trait est fort ré­vé­la­teur. « Au ni­veau pro­vin­cial, la ré­gion des Lau­ren­tides se re­trouve au 10e rang des ré­gions avec un taux de sor­tie sans di­plôme ni qua­li­fi­ca­tion (2008-2009) de 21,1 % par rap­port à une moyenne qué­bé­coise de 18,4 %. La Com­mis­sion sco­laire des Lau­ren­tides, de son cô­té, est à 29,5 % et l’école se­con­daire Au­gus­tin-Nor­bert-Mo­rin (Sainte-Adèle) à 27,5 % » ex­prime Mme La­voie. Et Jo­hanne La­voie de ra­jou­ter que « de plus, bien que les fac­teurs as­so­ciés à l’aban­don sont nom­breux com­plexes et in­ter­re­liés, et que leur in­fluence n’est pas la même d’une per­sonne à l’autre, il n’en de­meure pas moins que cer­taines ac­tions peuvent contri­buer à at­té­nuer ou à an­nu­ler ces fac­teurs tels que : la lec­ture, l’équi­libre tra­vail-études et le sup­port des pa­rents tout au long des études ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.