Pierre Dionne La­belle, can­di­dat NPD

Élec­tion du 2 mai, com­té Ri­vière-du-Nord

Le Nord - - ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2011 - Fran­çoise Le Guen

Pierre Dionne La­belle an­nonce of­fi­ciel­le­ment sa par­ti­ci­pa­tion à la cam­pagne élec­to­rale fé­dé­rale, comme can­di­dat NPD, dans le com­té Ri­vière-du-Nord, ap­puyé par Gilles Broué (So­cié­té nationale des Qué­bé­coises et Qué­bé­cois, ré­gion des Lau­ren­tides, Co­mi­té de la gare de Pré­vost inc.). « C’est comme un coup de foudre, ex­plique le sou­ve­rai­niste. J’ap­puie Pierre pour son im­pli­ca­tion, son en­ga­ge­ment, son franc-par­ler. Il faut chan­ger, bou­ger. C’est le can­di­dat qu’il nous faut!»

Lors d’une confé­rence de presse le lun­di 11 avril, Pierre Dionne La­belle ex­pli­quait: «Je suis ve­nu au monde à Saint-Jé­rôme, j’y ai gran­di.» Un an­crage fa­mi­lial, une grande im­pli­ca­tion dans la com­mu­nau­té pour Pierre Dionne La­belle qui tra­vaille de­puis plu­sieurs an­nées au Re­grou­pe­ment des or­ga­nismes com­mu­nau­taires des Lau­ren­tides à titre d’agent de dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire. Homme en­ga­gé et mi­li­tant, il est aus­si connu pour son im­pli­ca­tion dans le Col­lec­tif pour un Qué­bec sans pau­vre­té.

Il a éga­le­ment oeu­vré pour la So­cié­té ca­na­dienne du can­cer.

Une can­di­da­ture pour chan­ger les choses

Pour­quoi cette can­di­da­ture? «Pour le chan­ge­ment avant tout. Nous res­sen­tons les ef­fets des cou­pures, nous per­dons nos ser­vices et mal­gré la pau­vre­té gran­dis­sante, le pays af­fiche des pro­fits re­cords. Les riches, les banques, les pé­tro­lières se rem­plissent les poches, pen­dant que le gou­ver­ne­ment s’en­lise », dé­nonce le can­di­dat. «Des baisses d’im­pôts cor­po­ra­tifs qui de­vaient ser­vir à créer des em­plois sont des bo­nus pour les di­ri­geants des grandes en­tre­prises et pen­dant ce temps-là des gens en at­tente de­puis 15 ans, pour des lo­ge­ments sociaux. Et en­core, le manque de nour­ri­ture pour de plus en plus de gens, la moi­tié de notre population vieillis­sante qui passe sous le seuil de pau­vre­té, la no­tion de jus­tice so­ciale aban­don­née. C’est pour tout ce­la que je me porte can­di­dat, pour le chan­ge­ment, la san­té, les pro­grammes sociaux, les in­ves­tis­se­ments dans le lo­ge­ment so­cial...» En cam­pagne, Pierre Dionne La­belle se pro­mène et dis­cute avec les gens. « Ils veulent du chan­ge­ment. Ils sont soit dés­in­té­res­sés, soit désa­bu­sés de la po­li­tique. Près de la moi­tié ne vote pas. Et c’est grave! On vit une crise dé­mo­cra­tique. Il nous faut autre chose, ame­ner du nou­veau au Qué­bé­cois qui sont dé­çus des vieux par­tis. On ne se re­con­nait pas dans Har­per et en ce qui concerne le Bloc, on ne marque pas de buts en res­tant sur le banc!»

Le can­di­dat en­dosse le pro­gramme de Lay­ton

Le can­di­dat ex­plique que ça fait un bout de temps qu’il vote NPD. «Le Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique re­con­naît le droit du Qué­bec à l’au­to­dé­ter­mi­na­tion, c’est-à-dire le droit de la col­lec­ti­vi­té qué­bé­coise de dé­ci­der li­bre­ment de son ave­nir po­li­tique et consti­tu­tion­nel, la loi 101, tout ce que les Qué­bé­cois sou­haitent de­puis le gou­ver­ne­ment Tru­deau. Ce sont des re­ven­di­ca­tions his­to­riques. J’en­dosse aus­si le pro­gramme de Lay­ton concer­nant l’en­vi­ron­ne­ment, la dé­mi­li­ta­ri­sa­tion. Il faut un lea­der­ship dans Ri­vière-du-Nord. Je m’en­gage pour le dé­ve­lop­pe­ment de lo­ge­ment so­cial. Je m’as­so­cie à la dé­marche du maire Laroche de SaintHip­po­lyte contre les mines de fer et je mets ma prio­ri­té sur la pro­tec­tion du fran­çais, être fran­co res­pon­sable, par exemple, le conte­nu fran­co­phone dans les es­paces pu­blics est ma prio­ri­té. Pour moi, vo­ter NPD, c’est sor­tir du cercle vi­cieux.» «Les vieux par­tis sont cor­rom­pus, il faut un par­ti ins­pi­rant, plus de dé­pu­tés NPD au Qué­bec. De­main je vi­site le Cé­gep, mer­cre­di je ren­contre Jack Lay­ton et je vais vi­si­ter toutes les as­so­cia­tions.» Jack Lay­ton lan­çait la pla­te­forme du NPD, le 10 avril der­nier.

Pierre Dionne La­belle a an­non­cé of­fi­ciel­le­ment sa par­ti­ci­pa­tion à la cam­pagne élec­to­rale fé­dé­rale, comme can­di­dat NPD dans le com­té Ri­vière-du-Nord lors d’une confé­rence de presse le lun­di 11 avril, au Ca­fé bis­tro Vert Vert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.