Le vi­trail in­fluence le prix...

Portes d’acier

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

Une porte d’acier, c’est simple : c’est une boîte, une porte et une vitre. C’est la qua­li­té de la boîte, celle de la pein­ture de la porte et, sur­tout, celle du vi­trail qui vont faire une dif­fé­rence en ma­tière de prix.

L’énon­cé peut pa­raître sim­pliste, mais c’est pour­tant la fa­çon la plus lo­gique de voir les choses.

En fait, il existe sur le mar­ché une pa­no­plie de portes d’acier avec des ca­rac­té­ris­tiques qui dif­fèrent d’un fa­bri­cant à l’autre. Quand vient le temps de choi­sir, le consom­ma­teur risque de s’y perdre fa­ci­le­ment ou de se faire ra­con­ter toutes sortes de choses.

Le choix

D’abord, met­tons de cô­té les pro­duits bas de gamme pour dire que l’épais­seur de l’acier est de ca­libre 24 dans la très grande ma­jo­ri­té des cas.

Sur cet acier, on ap­plique une couche de pein­ture. C’est à par­tir de là que la dif­fé­rence com­mence à se faire sen­tir. On parle d’une pein­ture ga­ran­tie 5, 10 ou 15 ans se­lon les cas.

Pour ce qui est de la pein­ture ga­ran­tie 5 ans, il s’agit d’une couche d’ap­prêt, point fi­nal. Dans les deux autres cas, on parle d’une pein­ture acry­lique ré­sis­tante ap­pli­quée en usine. Une porte d’acier avec ce genre de pein­ture, ça ne se dé­co­lore pas, ça ne jau­nit pas et ça ne rouille pas.

Vé­ri­fi­ca­tion ré­gu­lière

En outre, la porte d’en­trée en acier offre beau­té et sé­cu­ri­té, ain­si qu’une très bonne ré­sis­tance ther­mique.

Par­ti­cu­liè­re­ment éco­no­miques, les portes en acier iso­lées de­mandent peu d’en­tre­tien. En ef­fet, la tôle d’acier gal­va­ni­sé qui les re­couvre di­mi­nue for­te­ment l’en­tre­tien de ces portes.

Les portes en acier ex­té­rieures ont une âme de bois dont la par­tie cen­trale est rem­plie de po­ly­uré­thane ou de po­ly­sty­rène, qui leur donne leur va­leur iso­lante. Comme la conduc­ti­vi­té ther­mique du mé­tal est éle­vée, le ren­fort en bois vient contrer cette fai­blesse.

Les portes en acier sont étanches, parce que moins su­jettes au gau­chis­se­ment. Tou­te­fois, comme l’âme de la porte en acier est faite de bois, celle-ci est su­jette à tordre et peut al­ler jus­qu’à une dé­for­ma­tion de 1/4 de pouce (6 mm). Ce qui peut éven­tuel­le­ment bri­ser l’étan­chéi­té à l’air des coupe-bises. Il faut donc les vé­ri­fier ré­gu­liè­re­ment.

Ca­libre 24

L’ épais­seur stan­dard de la porte en acier va­rie de 1 »’ (45 mm) à 2 »’ (58 mm) pour les portes les plus iso­lées. Il est re­com­man­dé d’op­ter pour un ca­libre 24 pour les portes d’en­trée prin­ci­pale et pour les portes de ser­vice plus su­jettes à des coups, car il est plus épais et plus ré­sis­tant.

Le ca­libre 26 est ha­bi­tuel­le­ment trop mince et peut avoir ten­dance à se bos­ser fa­ci­le­ment.

Le vi­trail

Par ailleurs, comme les portes de qua­li­té se res­semblent, com­bien faut-il s’at­tendre à payer pour un pro­duit digne de confiance?

Deux portes de qua­li­té, à la base, ça se

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.