«Je suis un nos­tal­gique du pa­ra­dis»

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET CULTURE - Fran­çoise Le Guen

En Scène ac­cueille­ra Serge La­ma à la salle An­dréP­ré­vost, le 16 avril pro­chain, à 20h. Il pré­sen­te­ra son spec­tacle « Tour d’ho­ri­zons», ins­pi­ré de son plus ré­cent al­bum (2009) « L’âge d’ho­ri­zons».

Oui, bien sûr, La­ma c’est le char­meur, sou­vent as­so­cié à la chan­son lé­gère. La­ma c’est avant tout la poé­sie, le ro­man­tisme, la sen­sua­li­té, et la so­li­tude. Un mys­tère, fé­ru de poé­sie et d’éro­tisme, qui se joue des mots.

«L’âge d’ho­ri­zons»

« Je vais pré­sen­ter 6 chan­sons de «L’âge d’ho­ri­zons». Plus quelques «nou­velles an­ciennes» nous ex­plique Serge La­ma au té­lé­phone. Le chan­teur se­ra ac­com­pa­gné par son ami et ac­cor­déo­niste Ser­gio To­mas­si et le gui­ta­riste Phi­lippe Her­vouët. Tour d’ho­ri­zons avec ma­tu­ri­té, ri­gueur, so­brié­té et tou­jours une touche mor­dante et une vi­ri­li­té vi­rile qui le ca­rac­té­risent. « Nous avons pré­pa­ré une pe­tite sur­prise, un sketch par­ti­cu­lier pour «Ob­jets hé­té­ro­clites» (Tu te fais l’amour), -le plai­sir dé­crit avec d’élé­gantes pa­roles-, an­nonce Serge La­ma. J’ai hâte de voir la ré­ac­tion du pu­blic ici!» «Le pu­blic qué­bé­cois est très dif­fé­rent du pu­blic fran­çais, ex­plique Serge La­ma. Un pu­blic très at­ta­ché à la langue, qui aime la chan­son fran­çaise, les mé­lo­dies. C’est un pu­blic at­ten­tif aux nou­velles chan­sons. Avec un grand sens de la va­leur d’un texte alors que le pu­blic fran­çais est plus dis­trait. Prêts à en­tendre les an­ciens textes, ils ont plus de mal avec les nou­veaux!»

Serge la­ma, 48 ans de chan­son

Serge la­ma, 48 ans de chan­son, tra­verse le temps, « L’âge d’ho­ri­zons», fait le point. Pas­sage de la cin­quan­taine por­teuse de peurs, es­poirs, dés­illu­sions, ré­si­gna­tions… Pas­sage qui mène jus­qu’ à la mort : J’ar­rive à l’heure. D’où qu’on parte. «C’est l’âge du prendre du re­cul, mais sur­tout «la li­ber­té de faire ce que je veux , pour la pre­mière fois. » Fou de lit­té­ra­ture, Serge La­ma com­mence à écrire à 11 ans, nour­ri de poé­sie, de lit­té­ra­ture éro­tique. C’est un ro­man­tique, chan­teur d’une autre époque. De grands textes, qu’il aime fre­don­ner, même lors d’une en­tre­vue té­lé­pho­nique, em­preinte de gé­né­ro­si­té.

«Ici, je suis de la gé­né­ra­tion des Fer­land, Vi­gneault. Fé­lix Leclerc, c’est mon en­fance, dans les an­nées 50. Quand j’étais pe­tit, j’écou­tais «Moi mes sou­liers.»

Sou­ve­nir de scène

En 2007, La­ma passe trois mois en tour­née au Qué­bec. « Nous sommes al­lés dans des en­droits où les ar­tistes vont moins, comme en Abi­ti­bi. C’était très fa­ti­gant, nous fai­sions beau­coup de ki­lo­mètres. J’ai été chan­ter pour des gens que peu d’ar­tistes vont voir. Et ce sont des sou­ve­nirs for­mi­dables..... C’était aus­si l’époque, par­ti­cu­lière, où j’écri­vais mon livre «Sen­ti­ment Sexe So­li­tude».

La vie ?

« Une condam­na­tion heu­reuse! Des hauts des bas, des mo­ments ex­tra­or­di­naires, des pas­sages de l’eu­pho­rie à la tris­tesse, et une is­sue fa­tale, un pas­sage vers l’in­con­nu, un mys­tère dont on parle de­puis des siècles,» confie Serge La­ma. «Je suis un mé­lan­co­lique, un nos­tal­gique du pa­ra­dis, de quelque chose qu’il y avait avant. «Ça fleu­rait l’oli­vier, le miel, je m’en saoulais. Je les bu­vais ain­si qu’à ma mère le lait…» Après avoir per­for­mé trois soirs à gui­chets fer­més au Pa­lais des Con­grès de Pa­ris et après avoir pré­sen­té son «Tour d’ho­ri­zons » près d’une cen­taine de fois par­tout en Eu­rope, Serge La­ma se­ra au Qué­bec pour une dou­zaine de dates, à par­tir du 12 avril. Pour in­for­ma­tions, on re­joint l’équipe d’En Scène au 450.432.0660.

Tour d’ho­ri­zons avec Serge La­ma

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.