Des cou­leurs en fleur…

Le Nord - - ON SORT -

Vert, rouge, rose, jaune... Coups de coeur beau­té qui nous en font voir de toutes les cou­leurs. Pour le plus grand plai­sir de notre peau...

Vert comme...

L’amande: On adore son par­fum gour­mand, on connaît son ac­tion adou­cis­sante mais moins ses ver­tus raf­fer­mis­santes. L’Oc­ci­tane en Pro­vence uti­lise jus­te­ment les pro­téines d’amande dans sa ge­lée min­ceur, fa­vo­ri­sant la fer­me­té cu­ta­née, le drai­nage de l’eau dans les tis­sus et le dé­sto­ckage des graisses. Pour qui? Celles qui veulent af­fi­ner les contours de leur sil­houette, gom­mer l’as­pect «peau d’orange».

La ver­veine: On la connaît en ti­sane pour ses ver­tus cal­mantes, elle est aus­si uti­li­sée pour les mêmes ef­fets dans les cos­mé­tiques, par exemple dans le Sé­rum apai­sant à l’huile de ver­veine of­fi­ci­nale de Gar­raud, ven­du sous forme de cap­sules à dose unique. Pour qui? Celles qui ont la peau sen­sible qui ti­raille et rou­git. Chaque cap­sule est ma­gique: gras à l’ap­pli­ca­tion, le pro­duit est ra­pi­de­ment bu par la peau qui de­vient comme du ve­lours.

L’olive: Nour­ris­sante et pro­tec­trice, l’huile d’olive est uti­li­sée par les femmes de­puis l’An­ti­qui­té pour as­sou­plir la peau ou pro­té­ger les che­veux. On la re­trouve no­tam­ment dans le Beurre Cor­po­rel de Bella Pella (as­so­cié au beurre de ca­cao et de ka­ri­té) mais aus­si dans le gel douche, le Bain mous­sant et les Sels de bain de la même marque. Pour qui? Celles qui, en hi­ver, ont une peau «de cro­co­dile».

Rouge comme...

Le co­que­li­cot et l’hi­bis­cus: Marque ché­rie des amou­reuses de soins na­tu­rels haut de gamme, Nuxe vient de lan­cer la gamme Étin­ce­lante, à base d’ac­tifs vé­gé­taux, dont le pétale de co­que­li­cot (hydratant) et l’acide de fleur d’hi­bis­cus (ef­fet pee­ling na­tu­rel conju­gué aux acides d’agrumes). On trouve ces deux in­gré­dients dans la Crème Étin­ce­lante Pee­ling Éclat. Pour qui? Les peaux à pro­blèmes (pe­tits bou­tons, pores di­la­tés, grain ir­ré­gu­lier) et qui manquent d’éclat.

L’acé­ro­la: Pe­tite cerise bien connue aux An­tilles et au Bré­sil, l’acé­ro­la est riche en vi­ta­mines A, B6, et sur­tout C (elle en contient de 20 à 30 fois plus que l’orange!).

La rose: La marque suisse de cos­mé­tiques na­tu­rels et bio We­le­da offre une gamme com­plète de soins à base d’huile de graines de rose mus­quée d’Amé­rique du Sud qui ré­vèle l’éclat de la peau, car elle est riche en acides gras in­sa­tu­rés. Notre coup de coeur va à la crème de jour et à celle de nuit (plus grasse pour bien ré­gé­né­rer l’épi­derme pen­dant le som­meil). Pour qui? Les adeptes des soins na­tu­rels, sans agents conser­va­teurs, celles qui veulent une peau plus ferme, bien hy­dra­tée et fraîche... comme une rose! Autre choix plé­bis­ci­té par les stars de­puis plus de 30 ans: la Crème à la Rose du Dr Hau­sch­ka, à base de rose de Da­mas is­sue de culture bio­dy­na­mique. Pour qui? Celles qui ont la peau fra­gile, ré­ac­tive, et pour les adeptes, là en­core, des pro­duits ul­tra na­tu­rels.

Le pam­ple­mousse rose: Cet agrume plein de vi­ta­mines est connu, no­tam­ment, pour to­ni­fier les vais­seaux san­guins. On le re­trouve par­mi les in­gré­dients de choix d’un soin no­va­teur en ma­tière de lutte contre la cel­lu­lite: les timbres min­ceur mul­ti­zones de Karine Jon­cas. Pour qui? Celles qui n’aiment pas perdre de temps à ap­pli­quer des crèmes et qui veulent une ac­tion an­ti­cel­lu­lite ci­blée (cuisses, ventre, fesses, etc.).

L’iris: Cette jo­lie fleur à rhi­zome est em­ployée pour lut­ter contre la déshy­dra­ta­tion cu­ta­née. En ai­dant à pré­ser­ver les ré­serves en eau de l’épi­derme, elle aide aus­si à éli­mi­ner les traces de fa­tigue et à re­pul­per la peau. Decléor uti­lise l’huile es­sen­tielle pure d’iris dans ses soins Aro­mes­cence Iris. Pour qui? Les peaux ma­tures qui se marquent et qui ont be­soin de re­trou­ver de la fer­me­té.

Jaune comme...

L’im­mor­telle: Cette pe­tite fleur jaune ne nous pro­met pas la jeu­nesse éter­nelle, mais son ex­cep­tion­nelle lon­gé­vi­té (elle ne se fane pas et se conserve très bien en bou­quet sé­ché) en a fait de­puis l’An­ti­qui­té une al­liée de choix pour pré­ser­ver la beau­té de la peau. L’Oc­ci­tane en Pro­vence a dé­cli­né une gamme à base d’huile es­sen­tielle pure d’im­mor­telle bio­lo­gique, dont la nou­velle Crème Très Pré­cieuse, un soin de nuit ré­pa­ra­teur qui uni­for­mise le teint, fa­vo­rise la syn­thèse de col­la­gène na­tu­rel et es­tompe donc les rides. Pour qui? Les peaux ma­tures qui souffrent des signes de l’âge (tâches pig­men­taires, rides et ri­dules, perte de fer­me­té).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.