Mo­nique Guay parle de so­li­da­ri­té

Pour les aî­nés, dé­mu­nis et sans-em­ploi

Le Nord - - ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2011 - My­chel La­pointe

« Ca­deaux aux pé­tro­lières, pa­ra­dis fis­caux, com­pres­sions dans les or­ga­nismes com­mu­nau­taires et de dé­fense des droits, Ste­phen Har­per et les conser­va­teurs ont une bien drôle de fa­çon d’ai­der ceux qui en ont vrai­ment be­soin. Au Qué­bec et dans Ri­viè­re­du-Nord, nous croyons qu’il faut faire preuve de so­li­da­ri­té en­vers les per­sonnes âgées, les plus dé­mu­nis, les sans-em­ploi » lance la can­di­date du Bloc qué­bé­cois de Ri­vière-du-Nord, Mo­nique Guay.

De plus, se­lon Mme Guay, « les aî­nés sont in­quiets et à rai­son! Plus de 78 000 aî­nés du Qué­bec, en grande ma­jo­ri­té des femmes, vivent sous le seuil du faible re­ve­nu. Les de­mandes du Bloc Qué­bé­cois sont pour­tant simples : une aug­men­ta­tion du Sup­plé­ment de re­ve­nu ga­ran­ti de 110 $ par mois, l’ins­crip­tion au­to­ma­tique des per­sonnes ad­mis­sibles, le paie­ment ré­tro­ac­tif des per­sonnes lé­sées et une ma­jo­ra­tion de l’al­lo­ca­tion au conjoint sur­vi­vant. Les aî­nés de Ri­vière-du-Nord ne de­vraient pas avoir à choi­sir entre se chauf­fer et man­ger à leur faim. C’est in­ad­mis­sible… » éva­lue Mo­nique Guay.

As­su­rance em­ploi

Par ailleurs, Mme Guay re­vient sur un dos­sier qui lui tient à coeur, ce­lui de l’as­su­rance em­ploi.

« Il y a dé­jà 15 ans de ce­la, le gou­ver­ne­ment li­bé­ral a sa­bré de fa­çon éhon­tée dans le pro­gramme d’as­su­rance-em­ploi. Au­jourd’hui, sous les conser­va­teurs, moins de la moi­tié des chô­meuses et des chô­meurs ayant co­ti­sé au ré­gime re­çoivent des pres­ta­tions, et rien n’est fait concrè­te­ment pour amé­lio­rer l’ac­ces­si­bi­li­té au ré­gime. Au Bloc Qué­bé­cois, nous vou­lons : éta­blir un seuil d’ad­mis­si­bi­li­té de 360 heures pour tous, éli­mi­ner le dé­lai de ca­rence de deux se­maines, haus­ser le taux des pres­ta­tions de 55 à 60 % du sa­laire ga­gné, ef­fec­tuer le cal­cul ba­sé sur les 12 meilleures se­maines de tra­vail, étu­dier la pos­si­bi­li­té d’étendre le ré­gime, sur une base vo­lon­taire, aux tra­vailleuses et aux tra­vailleurs au­to­nomes » .

Di­luer la force po­li­tique

En outre, sou­ligne Mme Guay, « c’est avec em­pres­se­ment que j’ai ap­po­sé ma si­gna­ture à la pé­ti­tion lan­cée par mon col­lègue du Par­ti qué­bé­cois, dé­pu­té de Ber­trand, Claude Cou­si­neau, afin de sous­traire les ter­ri­toires des mu­ni­ci­pa­li­tés de Saint-Hip­po­lyte, Sainte-Adèle et Sainte-Mar­gue­rite-du-LacMas­son de toute ex­plo­ra­tion et/ou ex­ploi­ta­tion mi­nières » .

En­fin, Mo­nique Guay lance un ap­pel aux élec­trices et élec­teurs qui se­raient ten­tés de vo­ter pour les « po­li­tiques cen­tra - li­sa­trices du NPD » .

« C’est le Par­ti conser­va­teur qui est le grand ga­gnant de la mon­tée du NPD. Un élec­teur de Ste­phen Har­per ne chan­ge­ra pas de cap pour sou­dai­ne­ment vo­ter à gauche pour le NPD. Seul le Bloc Qué­bé­cois peut contrer une ma­jo­ri­té conser­va­trice et un vote pour le NPD di­lue­rait la force po­li­tique du Qué­bec au sein du fé­dé­ral. Le seul vrai par­ti à pro­po­ser des po­li­tiques so­ciales qui res­pectent notre dif­fé­rence et à dé­fendre les in­té­rêts du Qué­bec, c’est le Bloc qué­bé­cois » de conclure Mo­nique Guay.

Mo­nique Guay

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.