«Nous n’avons pas de conces­sions à faire…»

Le Bloc qué­bé­cois à Ot­ta­wa

Le Nord - - ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2011 -

« Le Bloc Qué­bé­cois est le seul par­ti apte à dé­fendre les in­té­rêts du Qué­bec. Nous n’avons qu’un seul rôle : être à Ot­ta­wa pour veiller à ce que le Qué­bec soit en­ten­du, que nos va­leurs et notre culture soient res­pec­tés et que le Qué­bec ob­tienne sa juste part des pro­grammes fé­dé­raux. On nous a sou­vent qua­li­fiés de “chiens de garde” du Qué­bec de­puis notre ar­ri­vée sur la scène fé­dé­rale et nous, les dé­pu­tés du Bloc Qué­bé­cois, nous nous sen­tons très à l’aise dans ce rôle. Nous n’avons pas de conces­sions à faire au par­le­ment pour être dans les bonnes grâces du reste du pays comme les can­di­dats conser­va- en­core au len­de­main de l’élec­tion. Je ne peux en dire au­tant de cer­tains de mes ad­ver­saires » com­mente Ma­rio La­fram­boise au len­de­main d’un dé­bat à la TVC d’Ar­gen­teuil où, sou­li­gnet-il, la can­di­date du NPD brillait par son ab­sence.

Can­di­date pa­ra­chu­tée

D’ ailleurs, Ma­rio La­fram­boise a sa pe­tite idée sur la va­leur de son op­po­sante néo-dé­mo­crate, Mme My­lène Free­man, dans le cadre de la pré­sente élec­tion.

« Je trouve aber­rant qu’un par­ti dont le chef

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.