Syl­vain Char­ron per­çoit une lutte à … «deux et de­mi»!

Dans Ri­vière-du-Nord

Le Nord - - ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2011 - My­chel La­pointe

Pour le can­di­dat conser­va­teur Syl­vain Char­ron c’est « une lutte à deux et de­mi » qui se des­sine ac­tuel­le­ment dans le com­té de Ri­vière-du-Nord en vue du scru­tin du 2 mai pro­chain.

Deux et de­mi, parce que M. Char­ron consi­dère la dé­pu­tée blo­quiste sor­tante Mo­nique Guay comme son ad­ver­saire prin­ci­pale et parce qu’il dit ne pas pou­voir faire abs­trac­tion de la mon­tée du NPD au Qué­bec.

Ro­bin des bois

Par contre, Syl­vain Char­ron tient à mettre en garde les élec­teurs de Ri­vière-du-Nord contre la ten­ta­tion de vo­ter pour le can­di­dat du NPD.

« Le NPD est un par­ti qui se com­plaît dans les illu­sions de la gra­tui­té de tout pour tous. Il croit à un ave­nir tein­té de rose, mais ce monde uto­pique est à dix mille lieues de la réa­li­té. Sa vi­sion du mul­ti­cul­tu­ra­lisme est me­na­çante pour les Qué­bé­cois … Il se­rait trop sim­pliste de don­ner une chance juste parce qu’on a l’air ‘ d’un bon Jack’. Mé­fions-nous des Ro­bin des Bois sé­dui­sants qui pro­mettent de sau­ver la veuve et l’or­phe­lin avec des so­lu­tions à la sa­veur du jour. Un pays se gère avec une vi­sion à long terme et non avec des so­lu­tions éphé­mères et cou- teuses. Le NPD n’a rien gé­ré jus­qu’à main­te­nant et c’est pour­quoi j’in­vite les élec­teurs à être mé­fiants » di­sait M. Char­ron en confé­rence de presse ven­dre­di ma­tin der­nier.

Main ten­due à Ro­bert et Cou­si­neau

Plu­tôt que le NPD, Syl­vain Char­ron pro­pose se­lon lui une so­lu­tion plus pro­fi­table. «Je suis con­vain­cu qu’un dé­pu­té conser­va­teur se­ra très bé­né­fique pour toutes les mu­ni­ci­pa­li­tés de Ri­vière-du-Nord. Je m’en­gage per­son­nel­le­ment à voir au bien-être de toute la population de la cir­cons­crip­tion. Mon am­bi­tion est d’être proac­tif, de par­ti­ci­per aux prises de dé­ci­sions, de ré­cla­mer les sommes aux­quelles les contri­buables de la MRC ont droit et de dé­fendre leurs in­té­rêts, là où les prio­ri­tés ca­na­diennes se dis­cutent. De leur prê­ter ma voix afin de bien les re­pré­sen­ter à Ot­ta­wa».

« Per­son­nel­le­ment, je tends la main à mes­sieurs les dé­pu­tés Gilles Ro­bert et Cou­si­neau ( Claude). Je res­pec­te­rai tou­jours leurs po­si­tions po­li­tiques. Tou­te­fois, plu­sieurs ci­toyens m’ont confir­mé qu’ils en ont as­sez de de­voir constam­ment prendre part soit pour le Qué­bec, soit pour le Ca­na­da. Je leur tends la main afin que nous puis­sions au sein de nos par­tis res­pec­tifs de­ve­nir des am­bas­sa­deurs d’une nou­velle ap­proche construc­tive et proac­tive afin de faire croître le Qué­bec » de dire M. Char­ron.

Syl­vain Char­ron

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.