Mi­chel Le­court réa­lise son rêve

Lan­ce­ment de son al­bum « Mes mé­lo­dies d’amour »

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET CULTURE - Fran­çoise Le Guen

Lan­ce­ment du pre­mier CD du chan­teur de Bel­le­feuille, Mi­chel Le­court, sa­me­di 7 mai, au Vol­ti­geur de Saint-Jé­rôme. Deux in­vi­tés spé­ciaux, Don et Mo­nique An­drée Mi­chaud ont «ou­vert le bal.» La soi­rée, qui a ras­sem­blé 130 per­sonnes, a dé­bu­té vers 18 h et s’est ter­mi­née à 1 heure du ma­tin. « Toute bonne chose a une fin », a conclu en riant le chan­teur Mi­chel Le­court, à la fin de la soi­rée.

Un évé­ne­ment très par­ti­cu­lier, beau­coup d’émo­tions pour Mi­chel Le­court, qui a in­ter­pré­té cinq chan­sons de son al­bum, ac­com­pa­gné par ses deux mu­si­ciens, Yvan Lau­rin et Syl­vie Bri­se­bois. Il vient de réa­li­ser un vieux rêve. Son CD a été en­re­gis­tré au Stu­dio An­na­belle de Saint-Sau­veur.

«An­dré Sé­vi­gny (mu­si­cien pro­fes­sion­nel in­gé­nieur du son du­rant 35 ans pour RCAVic­tor) m’a en­ten­du chan­ter par ha­sard. Il est ve­nu me cher­cher.» « Je vais t’en­re­gis­trer deux chan­sons et tu vas ju­ger!» a-t-il alors dit à Mi­chel Le­court, qui s’est prê­té au jeu et a trou­vé l’en­re­gis­tre­ment par­fait.

Son épouse Li­sa ra­conte : «Pour fê­ter ses 50 ans nous avions dé­ci­dé de ra­mas­ser de l’agent pour faire ce CD. Deux ans après, l’en­re­gis­tre­ment est là!» « J’ai réa­li­sé mon rêve», té­moigne Mi­chel Le­court, chauf­feur d’au­to­bus sco­laire à Saint-Hip­po­lyte de­puis 4 ans.

Un pas­sion­né de chan­sons

Mi­chel Le­court a dé­jà chan­té une quin­zaine de fois au Vol­ti­geur (beau­coup de 50e an­ni­ver­saire). Il a éga­le­ment tra­vaillé à temps par­tiel, du­rant 5 ans, dans un Pia­no-bar à La­val-Ouest «Le Ja­nine ». « Les gens ve­naient dan­ser ». Après La­val, il se di­rige vers Montréal. «Un pu­blic de spé­cia­listes de la danse so­ciale!»

Mi­chel Le­court vient d’une fa­mille de culti­va­teurs. Son père, George Le­court, est un culti­va­teur de Bel­le­feuille, connu dans la ré­gion. «Sur la ferme, on culti­vait de pommes de terres. Mon père les li­vrait dans Saint-Jé­rôme, ain­si que de la fa­rine de sar­ra­sin et du maïs su­cré. En­suite il a dû payer des taxes bien trop éle­vées. Il a été obli­gé de vendre. Il est par­ti sur une fer­mette à La­chute.»

« Si je chante comme ça, c’est parce que mon père à la voix de Ti­no Ros­si. Il chan­tait sur la ferme, en fa­mille. Tout le monde chante dans la fa­mille, ma mère, ma soeur, mon frère chan­tait aus­si. Pe­tits, nous chan­tions tous les deux pour des cho­rales. Il était té­nor, comme moi. J’ai tou­jours chan­té. J’ai com­men­cé à Saint-Jé­rôme à 24 ans.»

«Nous ven­dons l’al­bum di­rec­te­ment, et nous of­frons aus­si des contrats de soi­rées, ex­plique Mi­chel Le­court»

15 titres de re­prises comme La Pa­lo­ma, La bos­sa­no­va, Ros­si­gnol, etc. Pour les ama­teurs de danse so­ciale, de va­rié­té fran­çaise, de Ti­no Ros­si, etc.

In­fo : Mi­chel Le­court 450 431 3937 et Stu­dio An­na­belle au 450 744 3140.

Mi­chel Le­court pré­sente

son al­bum « Mes mé­lo­dies d’amour »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.