Un évé­ne­ment ras­sem­bleur

Le Nord - - ACTUALITÉS - Do­mi­nic Munger

Plus de 900 cy­clistes pren­dront d’as­saut les routes de la pro­vince dans quelques se­maines pour par­ti­ci­per au Grand dé­fi Pierre La­voie. Un évé­ne­ment qui mo­bi­lise les fa­milles qué­bé­coises dans le but d’adop­ter de saines ha­bi­tudes de vie.

Les 180 équipes de cinq per­sonnes qui pren­dront part à cette troi­sième édi­tion du Grand dé­fi Pierre La­voie (GDPL) par­ti­ront le ma­tin du 17 juin de La Baie pour ar­ri­ver le 19 juin sur l’île Ste-Hé­lène à Montréal, en pas­sant par Drum­mond­ville et MontT­rem­blant, un pé­riple de 1000 km à vé­lo. Cette ac­ti­vi­té ma­jeure, dont les pre­miers coups de pé­dale ont été don­nés au Sa­gue­nay-Lac-Saint-Jean il y a plus d’une di­zaine d’an­nées, vise à mo­bi­li­ser la population, pour adop­ter de saines ha­bi­tudes de vie. Les fonds amas­sés servent à fi­nan­cer la re­cherche pour les ma­la­dies or­phe­lines, telle l’aci­dose lac­tique.

Pierre La­voie, qui se consacre à cette ba­taille, est fier du che­min par­cou­ru jus­qu’à main­te­nant. « Je pense sin­cè­re­ment que le grand dé­fi change les choses. Les gens prennent conscience de l’im­por­tance de chan­ger leurs ha­bi­tudes de vie », sou­ligne l’ath­lète.

Ce der­nier com­pare la cause de la san­té à celle de l’en­vi­ron­ne­ment. « Il y a 25 ans, on nous di­sait que c’était im­por­tant de faire at­ten­tion à notre pla­nète, mais on ne fai­sait pas grand-chose. Au­jourd’hui, tout le monde est tour­né vers ça. La san­té, c’est pa­reil, on a com­men­cé il y a quelques an­nées seule­ment et dé­jà, on constate que la population veut se prendre en main », an­nonce fiè­re­ment le Sa­gue­néen.

Écoles

Pour l’édi­tion 2011, le Grand dé­fi Pierre La­voie ajoute deux nou­veau­tés ma­jeures: le par­rai­nage d’écoles pri­maires et l’in­té­gra­tion d’une per­sonne ayant des ha­bi­tudes de vie sé­den­taire.

« Chaque équipe est as­so­ciée à une école. Les membres doivent ren­con­trer leurs élèves, leur mon­trer le par­cours qu’ils au­ront à fran­chir et les in­ci­ter à ré­col­ter des cubes d’éner­gie soit un cube par 15 mi­nutes d’ac­ti­vi­té phy­sique », in­dique Pierre La­voie. Un to­tal de 1000 écoles est im­pli­qué dans le dé­fi. Si l’an der­nier, les élèves ont amas­sé 22 mil­lions de cubes d’éner­gie, l’ath­lète pense que l’an­née 2011 bat­tra ce re­cord.

« Si ce n’était des pro­fes­seurs dans les écoles, on ne se­rait pas ren­du où on est au­jourd’hui, avec 50 % des élèves du Qué­bec qui par­ti­cipent au dé­fi. Avec les pa­rents, les en­sei­gnants contri­buent à faire cir­cu­ler le mes­sage », ajoute Pierre La­voie qui, rap­pe­lons-le, a per­du deux en­fants en rai­son de la ma­la­die de l’aci­dose lac­tique.

Éga­le­ment, chaque équipe peu in­té­grer une per­sonne qui bouge moins, mais qui sou­haite chan­ger ses ha­bi­tudes. « Nous met­trons l’em­phase sur eux cette an­née. Ils au­ront des por­tions de par­cours à faire, tout comme les autres cy­clistes. Nous vou­lons en­le­ver la per­cep­tion que c’est un dé­fi pour l’élite, car tout le monde peut y par­ti­ci­per ». De plus, les fonds sup­plé­men­taires à 10 000 $ amas­sés par les équipes par­ti­ci­pantes iront aux écoles par­rai­nées pour les in­fra­struc­tures spor­tives.

En­tre­prises

Pierre La­voie est heu­reux de consta­ter qu’après seule­ment trois édi­tions, les en­tre­prises du Qué­bec par­ti­cipent au dé­fi. «Quand tu vois de grandes en­tre­prises être ac­tives dans le dé­fi, je me dis que c’est parce qu’elles croient elles aus­si en l’ob­jec­tif », dé­clare l’ath­lète. Mé­dias Trans­con­ti­nen­tal pour­ra d’ailleurs comp­ter sur une équipe pour les re­pré­sen­ter. Elle est com­po­sée de Na­ta­lie La­ri­vière, Fran­ceÉ­liane No­let, Jean Pa­ré, Jo­hanne Mar­ceau et An­dré Gi­rard.

L’équipe de Trans­con­ti­nen­tal qui par­ti­ci­pe­ra au Dé­fi Pierre La­voie. De gauche à droite: Na­ta­lie La­ri­vière, An­dré Gi­rard, France-Éliane No­let, Jo­hanne Mar­ceau et Jean Pa­ré.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.