Po­li­cier congé­dié à Mi­ra­bel : une ques­tion d’éthique et de cré­di­bi­li­té

Le Nord - - ACTUALITÉS - Clau­dine Main­ville

Pour le maire de Mi­ra­bel, Hu­bert Meilleur, le congé­die­ment du po­li­cier Be­noît Ri­cher, est « une chose triste, mais qui de­vait être faite au nom de l’éthique et de la cré­di­bi­li­té de l’en­semble du ser­vice de po­lice ».

Ar­rê­té en 2008 par la Sû­re­té du Québec, pour conduite en état d’ébrié­té, le po­li­cier de Mi­ra­bel af­fi­chait un taux d’al­coo­lé­mie de plus de 19, et deux autres per­sonnes se trou­vaient dans le vé­hi­cule.

« Ce n’est pas un lé­ger dé­pas­se­ment de la li­mite, à ce taux n’im­porte quoi au­rait pu ar­ri­ver, dans le fond il a été chan­ceux d’être ar­rê­té pour ex­cès de vi­tesse avant qu’un drame ne se pro­duise. Vous sa­vez quand on est po­li­cier, on re­pré­sente nos fonc­tions tout le temps, pour le po­li­cier c’est zé­ro de to­lé­rance pour l’al­cool au vo­lant », a com­men­té le maire de Mi­ra­bel.

L’état du po­li­cier a été re­con­nu mais les dé­lais de pro­cé­dure ont conduit à l’aban­don des pour­suites, l’évé­ne­ment est sur­ve­nu en 2008 et sa com­pa­ru­tion en 2011. « Le conseil mu­ni­ci­pal a adop­té la sanc­tion de congé­die­ment pour trois man­que­ments, c’est une ques­tion d’éthique et de cré­di­bi­li­té pour le ser­vice. Un po­li­cier doit don­ner l’exemple, c’est un triste cas après vingt ans de ser­vice. Il y avait des ser­vices d’aide pour lui comme pour tous les em­ployés, après l’évé­ne­ment il a été en congé de ma­la­die du­rant un mo­ment, mais il est ren­tré au tra­vail avec un en­ca­dre­ment ser­ré. Nous ne vou­lions pas le sus­pendre avec sa­laire en at­ten­dant son ju­ge­ment, qui d’ailleurs n’est pas ve­nu » , a ajou­té le maire.

Le po­li­cier avait éga­le­ment man­qué à ses obli­ga­tions en n’avi­sant pas son di­rec­teur de son ar­res­ta­tion. C’est la Sû­re­té du Québec qui avait dû aver­tir le di­rec­teur de la po­lice de Mi­ra­bel que des accusations étaient por­tées contre un membre de son ser­vice. De plus, le po­li­cier congé­dié avait dé­jà été sus­pen­du pour avoir consul­té le re­gistre du CRPQ à des fins per­son­nelles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.