Sor­tie entre amis ou en fa­mille

La culture vous aide à pas­ser du bon temps avec vos êtres chers

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET CULTURE -

Une nou­velle étude du Na­tio­nal En­dow­ment for the Arts (NEA), aux États-Unis, dé­montre que peu d’Amé­ri­cains as­sistent seuls aux évé­ne­ments ar­tis­tiques (seule­ment 7 %). Au contraire, des 1,5 mil­lions d’États-uniens re­cen­sés qui ont as­sis­té à des per­for­mances ar­tis­tiques, 41 % étaient ac­com­pa­gnées d’amis et 51 % étaient ac­com­pa­gnés par des membres de leur fa­mille. Ce qui fait dire au NEA que les arts et les évé­ne­ments cultu­rels sont des im­por­tantes ac­ti­vi­tés de so­cia­li­sa­tion.

Et ici ?

La consom­ma­tion ar­tis­tique dans les Lau­ren­tides est si­mi­laire à celle dé­crite dans l’étude. Les ac­ti­vi­tés ar­tis­tiques pos­sèdent une di­men­sion so­ciale. Au-de­là de s’en­ri­chir en as­sis­tant à un spec­tacle, à une ex­po­si­tion ou en vi­si­tant un mu­sée, on par­tage une ex­pé­rience so­ciale avec des amis ou des pa­rents et ces ac­ti­vi­tés fa­vo­risent les échanges entre les membres du pu­blic, de même qu’avec les ar­tistes. Ce­la ren­for­ci les liens so­ciaux de la com­mu­nau­té.

Être avec ceux qu’on aime

On peut fa­ci­le­ment me­su­rer l’im­pact des arts et de la culture en terme d’ar­gent gé­né­ré et en terme de temps que les gens y consacrent, mais il est plus dif­fi­cile de me­su­rer concrè­te­ment l’im­pact de la culture sur la qua­li­té de vie.

Pour­tant de plus en plus d’études dé­montrent un lien clair et fort entre la pré­sence de la culture dans une com­mu­nau­té et le niveau de sa­tis­fac­tion de ses ha­bi­tants et de son dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire.

Vous sou­ve­nez-vous du pre­mier ro­man que vous avez lu du dé­but à la fin? Ou la sen­sa­tion que vous avez res­sen­tie lorsque vous avez en­ten­du, pour la pre­mière fois, l’une de vos pièces de mu­sique pré­fé­rées? Ou le joyeux éton­ne­ment que vous avez éprou­vé en dé­cou­vrant une nou­velle mu­rale au coin de votre rue?

Tout le monde a dans ses sou­ve­nirs la mé­moire d’un contact émou­vant, trans­for­ma­teur avec l’art. L’art est un lan­gage uni­ver­sel parce qu’il fait ap­pel à ce que nous avons en com­mun, notre hu­ma­ni­té. C’est d’ailleurs pour ce­la qu’on dit de la culture qu’elle est por­teuse de co­hé­sion so­ciale. Elle est ce « liant » qui nous per­met de vivre har­mo­nieu­se­ment en­semble, de se com­prendre à un niveau fon­da­men­tal.

Fon­da­men­ta­le­ment, l’édu­ca­tion n’est-elle pas une ques­tion de culture? Ne dit-on pas que la san­té peut être pré­ser­vée ou la ma­la­die at­té­nuée grâce à l’ef­fet thé­ra­peu­tique de l’art? La culture est une af­faire de dia­logue. Lors­qu’on cherche à rap­pro­cher des ci­toyens de di­vers ho­ri­zons, n’est-ce pas au­tour du par­tage des cultures que la ren­contre peut se faire? L’art et la culture bâ­tissent des ponts, créent des liens entre toutes les di­men­sions de la vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.