Des ar­tistes dans l’pla­card

Lan­ce­ment ré­gio­nal pour le Par­rai­nage ci­vique !

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

Avec le re­tour en classe, l’équipe du Par­rai­nage ci­vique Basses-Lau­ren­tides est en pé­riode de re­cru­te­ment.

À cet égard, les di­ri­geants de l’or­ga­nisme ont te­nu à faire un lan­ce­ment ré­gio­nal unique en son genre mer­cre­di der­nier à la vieille gare de Saint-Jé­rôme.

Des ar­tistes

Par­te­naires, bé­né­voles et membres-filleuls étaient sur place, au­tour d’un concept sous le thème de la fête, in­ti­tu­lé Des ar­tistes dans l’pla­card.

« C’était très im­por­tant pour nous de mar­quer ce lan­ce­ment par un évé­ne­ment unique et ras­sem­bleur avec la par­ti­ci­pa­tion des mem­bres­filleuls sous le thème de la fête, mais cette fois-ci, nous les sor­tons du pla­card pour ex­po­ser leurs nom­breux ta­lents, que ce soit en pein­ture, confec­tion de bi­joux, en mu­sique, en danse ou en chant et on es­père qu’une fois sor­tis de leur pla­card, ils ne vou­dront pas y re­tour­ner… » sou­ligne Da­vid La­val­lée, di­rec­teur gé­né­ral du Pa­rain­nage ci­vique Basses-Lau­ren­tides.

Et c’est là, la mis­sion même de l’or­ga­nisme, comme l’ex­plique M.La­val­lée.

« Le Par­rai­nage ci­vique Basses-Lau­ren­tides fa­vo­rise la par­ti­ci­pa­tion et l’in­té­gra­tion so­ciale des per­sonnes vi­vant avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle, par le biais d’un ju­me­lage avec un ci­toyen-bé­né­vole, ap­pe­lé par­rain ou mar­raine. Cette re­la­tion ami­cale contri­bue à briser l’iso­le­ment, dé­ve­lop­per une re­la­tion d’ami­tié, pro­cu­rer la pré­sence d’une per­sonne si­gni­fi­ca­tive en par­ta­geant des centres d’in­té­rêt et en dé­ve­lop­pant de nou­velles ha­bi­le­tés so­ciales ».

40 filleuls en at­tente

Par la pré­sen­ta­tion de ce lan­ce­ment, l’or­ga - nisme es­père re­joindre la po­pu­la­tion et y re­cru­ter un grand nombre de nou­veau bé­né - voles, puisque, nous dit-on, ac­tuel­le­ment 40 filleuls sont tou­jours en at­tente d’un par­rain ou mar­raine.

« Les per­sonnes in­té­res­sées à faire du bé­né­vo­lat chez nous doivent se sou­mettre à un pro­ces­sus de sé­lec­tion et la vé­ri­fi­ca­tion d’an­té­cé­dents ju­di­ciaires. Par ce pro­ces­sus d’en­vi­ron trois se­maines, nous ap­pre­nons à connaître la per­sonne, ses in­té­rêts, ses at­tentes, ses craintes, ce qui nous per­met de favoriser le meilleur ju­me­lage pos­sible, tant pour le filleul que pour le par­rain ou la mar­raine » fait va­loir Da­vid La­val­lée.

La po­pu­la­tion est in­vi­tée à en­trer en contact avec les gens du Par­rai­nage ci­vique en com­po­sant le 450-430-8177 ou en consul­tant le site in­ter­net www. par­rai­na­ge­ci­vique. ca pour ob­te­nir da­van­tage d’in­for­ma­tion et « faire une dif­fé­rence dans la vie de ces per­sonnes qui at­tendent ».

« Une simple re­la­tion d’ami­tié », comme le sou­ligne le slo­gan de l’or­ga­nisme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.