Jim­my Pa­ra­dis tente sa chance à Amos

Il pour­suit son rêve d’at­teindre la Ligue na­tio­nale de hockey

Le Nord - - SPORTS ET LOISIRS - Ri­chard Pas­cone

Le ho­ckeyeur Jim­my Pa­ra­dis a pris la di­rec­tion des Fo­res­tiers d’Amos de la ligue de hockey mid­get AAA, le 3 sep­tembre. Li­bé­ré par les Vi­kings de Saint-Eus­tache à sa grande sur­prise la vieille, le Jé­rô­mien ten­te­ra main­te­nant de faire sa marque à Amos afin d’être sé­lec­tion­né au pro­chain re­pê­chage de la Ligue de hockey ju­nior ma­jeur du Qué­bec (LHJMQ).

L’an­cien porte cou­leur des Sé­lects du Nord mid­get es­poir croyait bien pou­voir s’ali­gner avec les Vi­kings de Saint-Eus­tache cette sai­son, mais ceux-ci ont dé­ci­dé de le li­bé­rer et les Fo­res­tiers ont aus­si­tôt sai­si l’oc­ca­sion pour le re­pê­cher. La dé­ci­sion des Vi­kings a sur­pris le jeune homme de 16 ans, lui qui avait joué quelques par­ties avec l’équipe de Saint-Eus­tache la sai­son der­nière à titre de rem­pla­çant.

« Ils ont gar­dé les 15 ans pour bâ­tir en fonc­tion de l’an pro­chain. C’est un peu désa­gréable d’être loin de la fa­mille, mais c’est un sa­cri­fice que je suis prêt à faire pour le hockey. Si ça vaut la peine, c’est cor­rect pour moi. Mes proches me manquent, mais tout va bien jus­qu’à pré­sent. J’aime bien ça et je crois que nous au­rons une bonne équipe à Amos », a ex­pli­qué le ho­ckeyeur qui ha­bite seul en pen­sion.

De­bra La­vigne, sa mère, com­prend bien ce qu’a vé­cu son fils: « Les Vi­kings l’ont cou­pé à la der­nière mi­nute en lui di­sant qu’ils étaient sûrs qu’une autre équipe le re­pê­che­rait. Il a eu beau­coup de peine parce qu’ils lui avaient dit qu’il joue­rait avec eux. Ça fait deux ans qu’ils le veulent. Ils lui ont fait des pro­messes et il ne s’at­ten­dait pas à être re­tran­ché, mais main­te­nant, il adore Amos.

À la pour­suite d’un rêve

540 km sé­parent main­te­nant Jim­my Pa­ra­dis de Saint-Jé­rôme. Pour sa fa­mille, il n’y a non seule­ment la dis­tance, mais aus­si l’as­pect mo­né­taire qui est à consi­dé­rer. «On parle de 10 500 $ pour une sai­son mid­get AAA. Jim­my vise d’al­ler dans la Ligue na­tio­nale et on est prêt à tout faire pour lui. C’est un grand in­ves­tis­se­ment, mais il mange du hockey », ex­pli­quait Mme. La­vigne, qui connaît la réelle si­gni­fi­ca­tion du mot sa­cri­fice: « Ce sont ses grands-pa­rents qui l’amènent aux en­traî­ne­ments et aux par­ties, car j’ai eu un ac­ci­dent d’au­to en 2008 qui m’em­pêche d’y al­ler. Ce n’est pas évident. »

« Les jeunes font tel­le­ment de sa­cri­fices pour se rendre là. Les fins de se­maines, il ne connaît pas ça. Il n’a pas vrai­ment le temps d’avoir des amis. Il a une co­pine, mais c’est tout. Je lui ai tou­jours dit que si tu suis tes rêves, tu pour­ras les réa­li­ser. Il y croit, c’est un fon­ceur » , a-t-elle ajou­té.

D’abord la LHJMQ

Avant de pou­voir pen­ser à la LNH, Jim­my Pa­ra­dis doit d’abord se concen­trer sur le pro­chain re­pê­chage de la LHJMQ. L’ai­lier gauche de 6 pi 2 po, 182 livres, a été in­vi­té aux as­sises la ligue cette an­née. Chi­cou­ti­mi et Cap-Bre­ton lui avaient dé­mon­tré de l’in­té­rêt. « Je pen­sais bien être re­pê­ché cette an­née. J’étais un peu dé­çu. La pro­chaine sai­son se­ra vrai­ment mon an­née de vé­ri­té. Je vais de­voir don­ner mon 100 %, amé­lio­rer mon pa­tin et ma vi­sion du jeu. »

La sai­son pas­sée, Jim­my Pa­ra­dis a ter­mi­né deuxième meilleur mar­queur des Sé­lects du Nord mid­get es­poir, amas­sant 43 points en 39 par­ties. Avant de se joindre aux cham­pions de la der­nière sai­son mid­get es­poir, le Jé­rô­mien avait por­té l’uni­forme du pro­gramme de hockey de l’école Cap-Jeu­nesse.

Jim­my Pa­ra­dis dans l’uni­forme des Sé­lects du Nord.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.