L’ Ar­ma­da pré­sente son équipe au Vieux Shack

Le Nord - - SPORTS ET LOISIRS - Ri­chard Pas­cone

L’ Ar­ma­da de Blain­ville-Bois­briand était de pas­sage au Vieux Shack de Saint-Jé­rôme, jeu­di soir, à la veille de son pre­mier match à la mai­son. Tout le monde était pré­sent, sauf Xa­vier Ouel­let, re­te­nu au camp des Red Wings de Dé­troit et Jo­na­than Nar­bonne, avec les Flyers de Phi­la­del­phie. L’ob­jec­tif, pré­sen­ter l’équipe aux ré­si­dants de Saint-Jé­rôme et les en­vi­rons, un pu­blic clef pour la nou­velle or­ga­ni­sa­tion. L’Ar­ma­da en a aus­si pro­fi­té pour se joindre au Vieux Shack pour ve­nir en aide à la pe­tite Mael La­chaine, 11 ans, at­teinte de Leu­cé­mie.

La troupe de Jean-Fran­çois Houle connaît un bon dé­but de sai­son. In­vain­cu lors des deux pre­mières par­ties de la sai­son à l’é- tran­ger, l’Ar­ma­da a conti­nué sur sa lan­cée, ven­dre­di, lors de l’ou­ver­ture of­fi­cielle à la mai­son. Blain­ville-Bois­briand l’a em­por­té 6-0 de­vant Ga­ti­neau. « C’était une bonne chose de com­men­cer la sai­son sur la route. Les joueurs étaient ner­veux », d’ad­mettre le pi­lote de l’Ar­ma­da qui a connu sa pre­mière dé­faite di­manche, à la mai­son, contre les Rem­parts de Pa­trick Roy.

L’ex-en­trai­neur-chef de la for­ma­tion de Lewiston se plait à Bois­briand. « Il y a plus d’en­goue­ment qu’à Lewiston. Il n’y avait pas beau­coup de monde dans les es­trades là-bas, alors que de­main ce se­ra à gui­chet fer­mé pour l’ou­ver­ture. » di­sait-il, jeu­di

Une jeune for­ma­tion

Joël Bou­chard, pour sa part, ad­met qu’il s’at­tend à une sai­son d’ajus­te­ments : « Les jeunes sont ner­veux. C’est dif­fi­cile pour eux, car la plu­part passe d’une sai­son de 30 par­ties à un ca­len­drier ju­nior ma­jeur. C’est un long ma­ra­thon ici. On va y al­ler un match à la fois, mais c’est eux qui tiennent le bâ­ton. »

Joël Bou­chard oc­cu­pe­ra aus­si les fonc­tions, de pré­sident, de di­rec­teur gé­né­ral et d’as­sis­tant en­trai­neur chez l’Ar­ma­da. On com­prend mieux pour­quoi l’ex-dé­fen­seur de la LNH a mis de cô­té sa car­rière à la té­lé­vi­sion. Il se concen­tre­ra main­te­nant sur l’Ar­ma­da et sur la sta­tion ra­dio­pho­nique CKOI.

Le grand ma­ni­tou de l’Ar­ma­da ne croit pas im­po­ser une pres­sion sup­plé­men­taire à son en­traî­neur-chef en étant dans la chambre à ses cô­tés : « Moi faut que ça marche, ce n’est pas com­pli­qué. On tra­vaille en équipe. Je ne com­plique pas les choses. »

Des en­traî­neurs ex­pé­ri­men­tés

Dé­ci­dé­ment, les joueurs de l’Ar­ma­da se­ront bien en­tou­rés cette sai­son. Sté­phane Mat­teau agi­ra lui aus­si à titre d’en­traî­neur ad­joint. « J’adore en­sei­gner. C’est de­ve­nu une pas­sion. J’avais d’ailleurs com­men­cé à le faire vers la fin de ma car­rière avec les plus jeunes. »

Mat­teau (848) et Bou­chard (364), ont dis­pu­té 1 212 par­ties dans la Ligue na­tio­nale de hockey. Les pa­ti­neurs de l’équipe de la Cou­ronne Nord au­ront donc la chance de bé­né­fi­cier de ju­di­cieux conseils d’en­traî­neurs qui ont dé­jà réa­li­sé le rêve qu’ils par­tagent, jouer dans la LNH.

« Le mes­sage qu’on leur dit c’est qu’il ne faut rien prendre pour ac­quis. On a fait des ef­forts, des sa­cri­fices et on a tous fait des er­reurs. Il ne faut pas leur mettre ça trop beau. Il faut dire les vraies choses, mais quand on parle, ils écoutent » , confiait Sté­phane Mat­teau.

Joël Bou­chard, quant à lui, rap­pelle que le joueur tient tou­jours sa des­ti­née entre ses mains. « La plus grande qua­li­té, c’est la mo­ti­va­tion. Veux-tu jouer en haut ou non? Si oui, on va te don­ner toutes les res­sources pos­sibles. C’est eux qui prennent leurs propres dé­ci­sions. »

Dans l’ordre ha­bi­tuel, Sté­phane Mat­teau, Joël Bou­chard, Dan­ny Ber­ger, Jean-Fran­çois Houle et Mar­co Mar­cia­no, en­traî­neur des gar­diens de but.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.