« Ils ont pré­fé­ré suivre la ligne de par­ti » -Gilles Ro­bert

Le Par­ti qué­bé­cois ré­clame une com­mis­sion d’en­quête pu­blique

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Mer­cre­di der­nier à l’As­sem­blée na­tio­nale, le Par­ti qué­bé­cois a dé­po­sé une mo­tion ré­cla­mant la te­nue d’une com­mis­sion d’en­quête pu­blique sur l’in­dus­trie de la cons­truc­tion et ex­horte les dé­pu­tés li­bé­raux à mettre de cô­té la par­ti­sa­ne­rie pour que cessent la col­lu­sion et la cor­rup­tion. « Près de quatre Qué­bé­cois sur cinq ré­clament la te­nue d’une en­quête pu­blique. Les dé­pu­tés li­bé­raux ne peuvent faire fi de la vo­lon­té de la po­pu­la­tion qu’ils re­pré­sentent », a dé­cla­ré le dé­pu­té de Pré­vost, Gilles Ro­bert.

Mal­gré les ap­pels à ré­pé­ti­tion de­man­dant à Jean Cha­rest de per­mettre le vote libre à ses dé­pu­tés, le pre­mier mi­nistre s’est en­tê­té. « La mo­tion a mal­heu­reu­se­ment été bat­tue parce que les dé­pu­tés li­bé­raux ont re­fu­sé de vo­ter en leur âme et conscience. Ils ont pré­fé­ré suivre la ligne de par­ti qui va à l’en­contre des in­té­rêts de la po­pu­la­tion. Les dé­pu­tés sont élus pour re­pré­sen­ter la po­pu­la­tion et non pour dé­fendre un sys­tème de col­lu­sion et de cor­rup­tion », ex­plique le dé­pu­té Ro­bert.

Rap­port Du­ches­neau

Comment les dé­pu­tés li­bé­raux ont-ils pu vo­ter contre la te­nue d’une com­mis­sion d’en­quête pu­blique alors que les ré­vé­la­tions s’ac­cu­mulent jour après jour de­puis plus de deux ans. Le rap­port Du­ches­neau est le plus ré­cent exemple pro­bant. «Nous avons dé­cou­vert un uni­vers clan­des­tin et bien en­ra­ci­né, d’une am­pleur in­soup­çon­née, né­faste pour notre so­cié­té aus­si bien sur le plan de la sé­cu­ri­té et l’éco­no­mie que sur ce­lui de la jus­tice et de la dé­mo­cra­tie,» peu­ton lire dans le rap­port. «C’est in­ac­cep­table,» « C’est la dé­mo­cra­tie qué­bé­coise qui est tou­chée. Nous sa­vons que le crime or­ga­ni­sé a in­fil­tré des pans en­tiers de notre éco­no­mie et de nos ins­ti­tu­tions. C’est in­ac­cep­table que les dé­pu­tés li­bé­raux ferment les yeux de­vant au­tant de cor­rup­tion qui rend la po­pu­la­tion de plus en plus cy­nique en­vers la classe po­li­tique. De­vant de telles ré­vé­la­tions, les élus du peuple doivent ou­tre­pas­ser la ligne de par­ti et agir se­lon leur conscience. Ce sont toutes les forces de notre na­tion qui doivent être mises dans la ba­lance pour com­battre la cor­rup­tion », a ajou­té le dé­pu­té de Pré­vost.

Le Par­ti Qué­bé­cois sou­tient qu’une fois élu, il tien­dra une com­mis­sion d’en­quête pu­blique sur l’in­dus­trie de la cons­truc­tion.

Pho­to Jour­nal Le Nord

Le dé­pu­té de Pré­vost, Gilles Ro­bert ré­clame une com­mis­sion d’en­quête pu­blique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.