Les pé­quistes veulent ren­con­trer Bol­duc

Ini­qui­té en san­té et ser­vices so­ciaux

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

Ju­geant qu’il sub­siste un pro­blème d’ini­qui­té en san­té et ser­vices so­ciaux dans la ré­gion, le cau­cus des dé­pu­tés pé­quistes des Lau­ren­tides veut ren­con­trer à nou­veau le mi­nistre de la San­té et des Ser­vices so­ciaux Yves Bol­duc afin de «lui de­man­der de te­nir sa pro­messe».

C’est au nom du cau­cus des dé­pu­tés pé­quistes des Lau­ren­tides dont il as­sume les fonc­tions de pré­sident que le dé­pu­té de La­belle, Syl­vain Pa­gé, de­mande une nou­velle ren­contre avec le mi­nistre Yves Bol­duc, de même que «la pré­sence, le sou­tien et l’in­ter­ven­tion de la mi­nistre ré­gio­nale, Mi­chelle Cour­chesne».

Pour jus­ti­fier leur dé­marche, les pé­quistes des Lau­ren­tides tiennent à mettre en lu­mière «l’en­ga­ge­ment du mi­nistre Bol­duc pris en oc­tobre 2009 de ju­gu­ler ce pro­blème dans un ho­ri­zon de trois à cinq ans»

«Force est de consta­ter, à la lu­mière des don­nées re­çues der­niè­re­ment, que cette pro­messe ne se­ra par te­nue» plaide-t-on.

«À la fin du mois der­nier, le PDG de l’Agence de la san­té et des ser­vices so­ciaux des Lau­ren­tides, Marc For­tin, est ve­nu en com­mis­sion par­le­men­taire, afin de ré­vé­ler un constat trou­blant «Je dois sou­li­gner, toutes pro­por­tions gar­dées, qu’on est la ré­gion la plus en souf­france en terme d’équi­té in­ter­ré­gio­nale. Si on veut don­ner les mêmes ser­vices en fonc­tion de notre po­pu­la­tion que les autres ré­gions du Qué­bec, nous de­vrions avoir dans nos bases bud­gé­taires l’équi­valent de 66 mil­lions de plus». L’ex-mi­nistre Couillard (Phi­lippe) avait lui aus­si pris un en­ga­ge­ment ferme en jan­vier 2004 de combler le re­tard et de re­dres­ser la si­tua­tion sur cinq ans. Après deux en­ga­ge­ments pris par deux mi­nistres, l’ini­qui­té est pas­sée de 31M$ en 2003 à 66M$ en 2011! Que fau­dra-til faire pour que le mi­nistre en­tende les ci­toyens, les élus et les tra­vailleurs de la san­té des Lau­ren­tides?» de­mandent les dé­pu­tés pé­quistes des Lau­ren­tides. Par ailleurs, les pé­quistes des Lau­ren­tides, dé­noncent ce qu’ils es­timent comme un chan­ge­ment de dis­cours du mi­nistre Yves Bol­duc.

«Mon­sieur For­tin ajou­tait dans sa pré­sen­ta­tion qu’il manque des om­ni­pra­ti­ciens dans la ré­gion. « Avec un manque à ga­gner de 184 mé­de­cins équi­va­lents à temps plein, nos GMF n’ont pas tous leurs mé­de­cins, nos cli­niques pri­vées non plus, des fois il nous manque des mé­de­cins à l’ur­gence et il nous manque des mé­de­cins en hos­pi­ta­li­sa­tion». Après avoir af­fir­mé l’an der­nier que les ré­gions des Lau­ren­tides, La­val et La­nau­dière étaient sa prio­ri­té, le mi­nistre Bol­duc af­firme main­te­nant que Mon­tréal doit être pri­vi­lé­giée. « Cette an­née, c’est l’an­née de Mon­tréal » a dé­cla­ré le mi­nistre le 15 août der­nier. Est-ce dire que les ci­toyens des Lau­ren­tides de­vront at­tendre en­core pour être en me­sure de re­ce­voir les mêmes ser­vices de san­té qu’ailleurs au Qué­bec? Nous ne l’ac­cep­te­rons ja­mais! » pro­clament les dé­pu­tés pé­quistes.

Le cau­cus des Lau­ren­tides est com­po­sé de De­nise Beau­doin ( Mi­ra­bel), Claude Cou­si­neau (Ber­trand), Syl­vain Pa­gé (La­belle), Da­niel Rat­thé (Blain­ville) et Gilles Ro­bert (Pré­vost).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.