Un pre­mier ro­man pour Sté­pha­nie Cus­son

«Se­conde chance»

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET CULTURE - Fran­çoise Le Guen

«Se­conde chance», est le pre­mier ro­man de Sté­pha­nie Cus­son, de Saint-Jé­rôme. Il est édi­té par Joey Cor­nu, à Ro­se­mère.

Se­conde chance, un ro­man pour les 14 ans et plus, est une aven­ture ro­man­tique dans un jeu croi­sé de deux nar­ra­teurs. Si l’in­ter­sec­tion de leurs che­mins est at­ten­due, le dé­noue­ment est loin d’être sûr. Leurs ré­flexions in­di­vi­duelles, dans des cha­pitres en al­ter­nance, offrent les deux cô­tés d’un mi­roir amou­reux. Sté­pha­nie à 28 ans. Elle a quatre en­fants. Elle aime les his­toires de coeur, le hockey et les livres qui re­muent des pa­pillons. Mais sur­tout, elle croit en ses rêves et sou­haite le par­ta­ger. « Il ne faut pas se dé­cou­ra­ger et fon­cer, ne pas aban­don­ner!» nous ex­plique- t-elle en en­tre­vue. La preuve elle vient de pu­blier un livre, sor­ti des presses il y a tout juste une se­maine. Pe­tite, elle of­frait son aide à la bi­blio­thèque mu­ni­ci­pale. S’en est sui­vi un coup de foudre pour les livres. Et « Vers 16 ans je me lan­cée à écrire et je n’ai ja­mais ces­sé! » Elle écrit le soir « C’est mon mo­ment à moi.» Elle a dé­jà com­men­cé à écrire trois cha­pitres d’une nou­velle his­toire. « Quand j’ai te­nu le livre dans mes mains, c’était in­croyable. C’est un rêve que j’avais de­puis que j’étais toute pe­tite!» nous par­tage Sté­pha­nie qui confie avoir été très bien en­ca­drée par son édi­teur. « De mon cô­té, je lui ai mon­tré que j’étais prête à m’in­ves­tir, que je ne lâ­che­rai pas.» Sté­pha­nie écrit sur ce qui la pas­sionne et a choi­si de don­ner la pa­role aux per­cep­tions des per­son­nages. « Quand je li­sais des ro­mans, j’avais re­mar­qué qu’on avait sou­vent la per­cep­tion d’une seule per­sonne!» «Léane est étu­diante en ar­chi­tec­ture, c’est une fille d’une ti­mi­di­té et d’une hé­si­ta­tion dé­so­lantes. Mar­co, au contraire, est un joueur de hockey en plein dé­mar­rage de car­rière, fon­ceur au point de ne pas trop se sou­cier de ce qu’il dé­fonce, d’ex­pli­quer Sté­pha­nie Cus­son pour cam­per les per­son­nages de son tout pre­mier ro­man. J’ap­pré­cie le fait que les filles pensent au­tre­ment que les gars, cette di­ver­gence psy­cho­lo­gique force un au­teur à chan­ger de peau, et il es­père que le lec­teur trou­ve­ra son plai­sir à chaus­ser les lu­nettes de l’un, puis de l’autre. Les per­cep­tions sont de drôles de choses. » l’autre par in­ad­ver­tance… Le livre ouvre des fe­nêtres et des points de vue dif­fé­rents sur les tur­bu­lences propres à la quête de soi quand on a l’âge d’en­tre­prendre sa vie et de tra­ver­ser ses pre­mières amours sé­rieuses.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Sté­pha­nie Cus­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.