«La boxe m’a ap­por­té un but, une rai­son d’être»

Boxer pour don­ner un sens à sa vie

Le Nord - - ACTUALITÉS - Ri­chard Pas­cone

La boxe est beau­coup plus qu’un simple sport. Chaque jour, elle per­met à plu­sieurs jeunes d’évi­ter les pro­blèmes, voir même, de de­meu­rer en vie. En fait, la boxe est le moyen qu’a choi­si Mi­chel Brière pour ve­nir en aide aux per­sonnes en dif­fi­cul­tés. Une vi­site au Centre ré­gio­nal de boxe ama­teur (C.R.A.B.) de Saint-jé­rôme per­met d’ailleurs de le consta­ter.

Alex Ca­sey a 8 ans. Il fait de la boxe de­puis quelques se­maines pour ap­prendre à se dé­fendre dans la cour d’école. Les plus vieux se mo­quaient de lui et il a dé­ci­dé de se tour­ner vers la boxe lorsque les mo­que­ries se sont trans­for­mées en vio­lence phy­sique. « Je veux es­sayer de me dé­fendre, parce que je me fais sou­vent aga­cer par des grands et je n’aime pas ça. Je me suis fait battre et j’avais mal. » Derek Ra­by était loin d’avoir des ob­jec­tifs aus­si éle­vés lors­qu’il a mis les gants pour la pre­mière fois. « Jai com­men­cé à boxer parce que j’avais beau­coup de pro­blèmes avec la toxi­co­ma­nie. Mon ami fai­sait des com­bats ul­times et il m’a conseillé de faire de la boxe en me di­sant que ça sor­tait beau­coup de monde du trouble. Quand tu as un

Za­cha­ry Fi­sher s’est lui aus­si ser­vi de la boxe pour se cal­mer. «Je me bat­tais avec tout le monde au pri­maire pour la moindre pe­tite af­faire. Ils me di­saient une in­sulte et je les frap­pais. Ma mère m’a dit «c’est l’école de dé­lin­quant ou la boxe». Je suis al­lé faire de la boxe avec Mi­chel et ça m’a gran­de­ment ai­dé. »

(Pho­to: Ri­chard Pas­cone)

Pa­trick, Derek et Maude ont trou­vé leur pas­sion au C.R.A.B.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.