Pri­vi­lé­gier la qua­li­té dans les ré­si­dences pour aî­nés

Les Lau­ren­tides dé­ploient le pro­gramme Qua­li­té Lo­gi-être

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Le Ré­seau FADOQ an­non­çait lun­di der­nier le dé­ploie­ment ré­gio­nal du pro­gramme Qua­li­té Lo­gi-être, un pro­gramme d’ap­pré­cia­tion de la qua­li­té de vie en ré­si­dences pri­vées pour aî­nés. Un pro­gramme créé à par­tir de l’ex­per­tise du Ré­seau FADOQ avec le sou­tien fi­nan­cier du Mi­nis­tère de la San­té et des Ser­vices so­ciaux et du Mi­nis­tère de la Fa­mille et des Ai­nés/ Se­cré­ta­riat aux ai­nés. Com­plé­men­taire à la cer­ti­fi­ca­tion gou­ver­ne­men­tale, il fait suite au Pro­gramme ROSES D’OR, mis en place par le Ré­seau FADOQ en 1998 et ar­rê­té en 2009.

Le pro­gramme Qua­li­té Lo­gi-être (PQLÊ), est un pro­gramme vo­lon­taire d’ap­pré­cia­tion de la qua­li­té de l’en­vi­ron­ne­ment hu­main et phy­sique des ré­si­dences pri­vées pour aî­nés. En plus de me­su­rer la sa­tis­fac­tion des ré­si­dents, il per­met une clas­si­fi­ca­tion et une dif­fé­ren­cia­tion des ré­si­dences ba­sées sur la qua­li­té. «Il est im­por­tant de va­lo­ri­ser ceux qui in­novent ou pro­posent de la qua­li­té. Ça va ti­rer les autres vers l’avant. C’est aus­si une ma­nière de voir comment les ré­si­dences se po­si­tionnent face à com­pé­ti­tion,» ex­plique Mi­chael Le­duc, di­rec­teur gé­né­ral, FADOQ Lau­ren­tides.

« De nos jours, la grande variété des ré­si­dences pour aî­nés fait en sorte que la qua­li­té de vie peut va­rier consi­dé­ra­ble­ment d’une ré­si­dence à l’autre. Par consé­quent, les risques de né­gli­gences à l’en­droit des aî­nés peuvent s’ac­croitre dans cer­tains cas, ex­plique Yves Des­cham­bault, pré­sident du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion FADOQ des Lau­ren­tides. Il est donc im­pé­ra­tif de s’in­té­res­ser à la qua­li­té du mi­lieu de vie, aux ser­vices of­ferts, de même qu’à la sa­tis­fac­tion des per­sonnes âgées dans les ré­si­dences. Consi­dé­rant qu’à elle seule, la ré­gion des Lau­ren­tides compte plus de 140 ré­si­dences de taille va­riable, to­ta­li­sant près de 6 000 ré­si­dents, of­frant une très grande di­ver­si­té en terme d’offres de ser­vices. Il de­vient alors de plus en plus dif­fi­cile pour les aî­nés et leur fa­mille de s’y re­trou­ver. Le pro­gramme Qua­li­té Lo­gi-être vient donc ré­pondre à ce be­soin d’in­for­ma­tion.» Dans notre MRC, ce pro­gramme va tou­cher les 32 ré­si­dences pri­vées pour aî­nés cer­ti­fiées par l’agence de la san­té et des ser­vices so­ciaux, soit près de 1 400 places. Il existe en tout 148 ré­si­dences cer­ti­fiées dans les Lau­ren­tides, soit 93 % de ré­si­dences. « Les Lau­ren­tides, ce n’est pas une ré­gion à pro­blème,» pré­cise Ca­rolle La­belle, co­or­don­na­trice in­ter­ré­gio­nale de l’ Agence de San­té. L’agence de san­té et la FADOQ tra­vaille­ront en ef­fet de concert. «Notre ob­jec­tif : 50 % d’agré­men­ta­tion dans les deux pro­chaines an­nées, 100 % d’ici quatre ans,» sou­ligne Mi­chael Le­duc. Lo­gi-être com­prend cinq axes de qua­li­té, ins­pi­rés des va­leurs fon­da­men­tales re­con­nues au Qué­bec comme à l’in­ter­na­tio­nal. Ce sont à ces cinq axes de qua­li­té que doivent ré­pondre les ex­ploi­tants sou­cieux de l’amé­lio­ra­tion conti­nue de leur ré­si­dence lors­qu’ils s’en­gagent dans le pro­gramme, soit l’iden­ti­té, la sé­cu­ri­té, le confort et la par­ti­ci­pa­tion.

Au terme de la dé­marche, l’ex­ploi­tant dont la ré­si­dence ren­contre les exi­gences du pro­gramme se ver­ra at­tri­buer une Re­con­nais­sance Qua­li­té Lo­gi-être al­lant d’un à cinq sceaux de qua­li­fi­ca­tion. Ces Sceaux Lo­gi-être pour­ront être af­fi­chés sur la ré­si­dence de sorte que les aî­nés et leur fa­mille puissent re­pé­rer ra­pi­de­ment les ré­si­dences ayant par­ti­ci­pé au pro­gramme. Pour lan­cer le tout, les ex­ploi­tants des MRC des Lau­ren­tides se­ront in­vi­tés à des ren­contres d’in­for­ma­tion leur per­met­tant de bien sai­sir les ob­jec­tifs du pro­gramme et leur per­mettre de s’ins­crire au pro­gramme. Le pro­gramme tient compte des dif­fé­rences de fonc­tion­ne­ment entre les ré­si­dences de 9 uni­tés ou plus et celles de 10 uni­tés ou plus. En­suite la FADOQ pren­dra ren­dez-vous pour les vi­sites. Il s’agit uni­que­ment des ré­si­dences pri­vées et ce n’est pas une obli­ga­tion. L’ap­pré­cia­tion est va­lide pour deux ans, n’est pas trans­fé­rable s’il y a un chan­ge­ment de pro­prié­taire. C’est la FADOQ qui la dé­livre.

In­fo Jean Sa­bou­rin, co­or­don­na­teur du Pro­gramme Qua­li­té Lo­gi-être au 819 429-5858 poste 221.

Yves Des­cham­bault, pré­sident FADOQ ré­gion Lau­ren­tides.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.