Guy Tur­cotte, le pro­cès de l’an­née au Qué­bec

Le Nord - - FRONT PAGE - Ri­chard Pas­cone

Un deuxième es­sai concluant pour Alain Lan­glois de Vi­sion Saint-jé­rôme qui est élu dans le dis­trict Parent avec 75,9 % des voix. Can­di­dat en 2009 dans le même dis­trict, il avait été bat­tu par 77 voix par M. Yves Le­gris. Alain Lan­glois prend son poste de conseiller mu­ni­ci­pal le 19 avril, poste va­cant à la suite du dé­cès du conseiller Yves Le­gris, l’au­tomne der­nier.

« Nous pre­nons acte de la dé­ci­sion des gens… » com­mente le maire Marc Gascon. Les ani­ma­trices d’opé­ra­tion En­fant So­leil, Anick Du­mon­tet et Clau­dine Pré­vost, re­mettent une somme 72 250 $ au CSSS de SaintJé­rôme «Mon coeur est tou­jours ici et pour long­temps… » dé­clare le pe­tit roi, Jean-pierre Fer­land de re­tour à Sainte-adèle, l’es­pace «S’il le faut, je vais m’at­ta­cher avec une chaîne à un arbre pour qu’il n’y ait pas de mine à Saint-hip­po­lyte. Il est hors de ques­tion que ça se fasse…» lance en confé­rence de presse le maire de Saint-hip­po­lyte, M.bru­no Laroche. M.laroche s’éle­vait contre le pro­jet an­non­cé à l’ef­fet que la com­pa­gnie Pa­ci­fic Arc Re­sources de Van­cou­ver au­rait l’in­ten­tion de creu­ser le sol de Saint-hip­po­lyte, Sainte-adèle et Sain­teMar­gue­rite-du-lac-mas­son à la re­cherche de fer et de ti­tane. Pa­ci­fic Arc Re­sources a confié à On Track Ex­plo­ra­tion le soin de pro­cé­der aux tra­vaux dans les trois mu­ni­ci­pa­li­tés des Lau­ren­tides. Un groupe de ci­toyens de Saint-co­lom­ban se ras­semblent de­vant l’hô­tel de Ville pour dé­non­cer une aug­men­ta­tion de leur compte de taxes. Douze se­maines de pro­cès ont été né­ces­saires au ju­ry pour dé­cla­rer Guy Tur­cotte cri­mi­nel­le­ment non res­pon­sable des meurtres de ses en­fants, le 5 juillet der­nier, dans ce qui au­ra été l’un des plus im­por­tants pro­cès de l’his­toire du pa­lais de jus­tice de Saint-jé­rôme. Une af­faire hau­te­ment mé­dia­ti­sée, qui au­ra sus­ci­té l’in­di­gna­tion gé­né­rale et un in­té­rêt ja­mais connu sur le site in­ter­net du Jour­nal Le Nord.

Dès l’ou­ver­ture du pro­cès, le 12 août der­nier, Guy Tur­cotte ad­met avoir poi­gnar­dé à de mul­tiples re­prises ses en­fants, Oli­vier, 5 ans, et Anne-so­phie, 3 ans, le 20 ou 21 fé­vrier 2009. Le drame s’est pro­duit dans une mai­son de Pied­mont qu’il louait de­puis sa sé­pa­ra­tion avec Isa­belle Gas­ton.

Tur­cotte ten­tait de convaincre le ju­ry que son ju­ge­ment était trou­blé par une ma­la­die men­tale cau­sée par un trouble d’adap­ta­tion avec an­xié­té et hu­meur dé­pres­sive. Ses pro­cu­reurs, les frères Pierre et Guy Pou­part, ont fait té­moi­gner deux psy­chiatres, Do­mi­nique Bou­get et Roch-hu­go Bou­chard pour ap­puyer sa thèse.

Le ju­ry de­vait choi­sir entre quatre ver­dicts: cou­pable de meurtres au pre­mier degré, non­res­pon­sa­bi­li­té cri­mi­nelle pour cause de troubles men­taux, meurtres au deuxième degré ou ho­mi­cides in­vo­lon­taires. Les pro­cu­reures de la Cou­ronne, Clau­dia Car­bon­neau et Ma­rie-na­tha­lie Trem­blay, ont donc ob­te­nu le pire ver­dict dans les cir­cons­tances.

Guy Tur­cotte est tou­jours à l’ins­ti­tut Phi­lippe-pi­nel où il at­tend la dé­ci­sion de la Com­mis­sion d’exa­men des troubles men­taux qui doit dé­ci­der de son sort.

La mère de Guy Tur­cotte, a li­vré un té­moi­gnage émo­tif au pre­mier jour du pro­cès. «Tu te rends compte, ma­man? Ça s’est pas­sé dans ma mai­son, dans mon lit, » té­moigne Mar­gue­rite Four­nier, ci­tant son fils.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.