« Je vis un grand rêve à tra­vers mon frère »

– Sé­bas­tien Hu­ber­deau

Le Nord - - SPORTS ET LOISIRS -

Au mo­ment d’écrire ses lignes, Jo­na­than Hu­ber­deau connaît un Cham­pion­nat mon­dial du ton­nerre. Il est le deuxième meilleur mar­queur du Ca­na­da, le sixième du tour­noi, avec huit points, en quatre par­ties. Il cu­mule aus­si un dif­fé­ren­tiel im­pres­sion­nant de plus 8. Son plus fi­dèle ad­mi­ra­teur, son grand frère, Sé­bas­tien, l’en­cou­rage du haut des es­trades, en com­pa­gnie du reste de sa fa­mille.

« Je vis un grand rêve à tra­vers lui. Je me trouve chan­ceux de l’avoir comme frère, c’est lui qui me fait vivre tout ça, » confie Sé­bas­tien. « Il ne s’est pas ren­du là grâce à son ta­lent seule­ment. Ce sont ses sa­cri­fices et son im­pli­ca­tion qui lui ont per­mis de se rendre. Il est ar­ri­vé à Saint John à 16 ans sans par­ler un mot an­glais. Il m’a im­pres­sion­né. Moi, je ne pense que j’au­rais été ca­pable. »

L’aî­né de la fa­mille a réa­li­sé que son ca­det de trois ans avait pas­sé à un autre ni­veau, après sa der­nière sai­son. « Nous avons joué au moins trois mil­lions de matches dans la cave en­semble. Chaque été on joue en­semble, mais l’été pas­sé, j’en re­ve­nais pas à quel point il était fort. L’élève avait dé­pas­sé le maître, » dit-il avec hu­mour. (RP)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.