ré­so­lu­tions Fran­cis Fer­nandes prend de bonnes

Il aide les sans-abris pour fê­ter la nou­velle an­née

Le Nord - - ACTUALITÉS - Pasc■Ri­chard one

Fran­cis Fer­nandes, pro­prié­taire de Frank-fort Cons­truc­tion (Mon­ha­bi­ta­tion.ca) qui oeuvre dans le do­maine des mai­sons de style clés en main, à Sainte-so­phie, a trou­vé une bonne fa­çon de fê­ter la nou­velle an­née. Il a par­cou­ru les rues de Mon­tréal, le 31 dé­cembre der­nier, en com­pa­gnie de deux de ses amis, afin de dis­tri­buer en main propre des sacs rem­plis de vê­te­ments aux sans-abris.

« C’est une ac­ti­vi­té que mon ami Joe Mar­cel­li et moi fai­sons de­puis quatre ans. Les an­nées pas­sées, on don­nait à des or­ga­nismes, mais on ne sait pas vrai­ment où tout ça s’en va, exac­te­ment. Un de mes amis m’a pro­po­sé de faire des sacs in­dé­pen­dants et d’al­ler les don­ner di­rec­te­ment, » ex­plique M. Fer­nandes.

Sur­prise et mé­fiance

Bien que ce geste était un vé­ri­table élan de gé­né­ro­si­té, les sans-abris se mé­fiaient des gé­né­reux do­na­teurs: « Il y en a qui étaient vrai­ment contents, mais ils étaient sur­pris. Plu­sieurs pen­saient que c’était une «joke» et avaient peur de se faire niai­ser. Ils nous di­saient qu’ils n’avaient pas d’ar­gent. Ils ne réa­li­saient pas. Ils ne com­pre­naient pas, » dé­crit-il.

Un dé­faut utile

Fran­cis Fer­nandes et ses amis n’ont pas fait d’an­nonces pour amas­ser les dons. Ils se sont conten­tés de sol­li­ci­ter leur fa­mille et leurs amis. Au to­tal, ils ont as­sem­blé une ving­taine de sacs de vê­te­ments pour homme conte­nant cha­cun un man­teau d’hi­ver, un pan­ta­lon, un chan­dail à manche longue, un autre à manche courte, une cein­ture, une paire de bas, une paire de sou­liers, ain­si qu’une tuque ou une cas­quette.

« On a tous des dé­fauts. Moi, j’ai beau­coup, beau­coup de linge. Il y même cer­tains vê­te­ments qui avaient en­core l’éti­quette, » ajoute-t-il.

De la viande et du chocolat main­te­nant?

Fran­cis Fer­nan­dez et Joe Mar­cel­li ne comptent pas s’ar­rê­ter là. « Joe a une en­tre­prise de viande. Il a eu l’idée d’en don­ner à Noël. On ai­me­rait aus­si don­ner du chocolat aux en­fants à Pâques. »

Les bons samaritains en­vi­sagent main­te­nant de re­pro­duire l’ex­pé­rience à Sainte-so­phie, où ils ai­de­raient la com­mu­nau­té qui ac­cueille son en­tre­prise.

Pho­to: Gra­cieu­se­té

Fran­cis Fer­nandes a fait la joie des san­sa­bris, le 31 dé­cembre der­nier, alors qu’il a dis­tri­bué une ving­taine de sacs rem­plis de vê­te­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.