Met­tez du rouge dans votre vie...

Les cou­leurs de 2012 se ré­chauffent

Le Nord - - PASSION MAISON -

CIL don­ne­ra aux Qué­bé­cois une bonne rai­son de rou­gir au cours de la pro­chaine an­née.

Le fa­bri­cant de pein­ture an­non­çait ré­cem­ment que la cou­leur de l’an­née 2012 se­ra le rouge, cette teinte fe­ra donc une pointe dans l’in­té­rieur des ama­teurs de dé­co­ra­tion d’un océan à l’autre.

SI­GNI­FI­CA­TION DIF­FÉ­RENTE

Se­lon les gens de CIL, la cou­leur po­pu­laire de l’an­née est un rouge ro­sé, vif et frui­té.

« Le rouge a une si­gni­fi­ca­tion dif­fé­rente se­lon les per­sonnes », confie Ali­son Gold­man, di­rec­trice des com­mu­ni­ca­tions chez CIL, pré­sen­tant Valse (10YR 21/436) comme cou­leur de l’an­née 2012.

« Le rouge re­çoit de nom­breuses marques de res­pect par­tout dans le monde » dé­clare Mme Gold­man, ex­pli­quant qu’en Chine, on l’as­so­cie à la chance, en Inde on dit qu’il ap­porte bon­heur et pers­pi­ca­ci­té aux nou­veaux ma­riés, alors que dans le monde oc­ci­den­tal, il est sy­no­nyme de pas­sion, puis­sance et fes­ti­vi­tés.

« Comme il si­gni­fie tel­le­ment de choses pour tel­le­ment de per­sonnes, le rouge nous rap­pelle d’ou­vrir notre es­prit aux idées nou­velles qui ne de­mandent qu’à être dé­cou­vertes », ajoute-t-elle.

Le rouge de cette an­née est un vé­ri­table ca­mé­léon, se­lon Mme Gold­man. Il peut être ras­su­rant ou ner­veux, doux ou brillant, chaud ou froid, se­lon la cou­leur à la­quelle on l’as­so­cie. Plus sub­til que le ton de feu de 2011, il est un cha­leu­reux rouge tro­pi­cal ro­sé adou­ci d’un pêche doux qui le rend plus po­ly­va­lent que ja­mais.

Pour les gens de CIL, « une touche d’opa­les­cence change com­plè­te­ment votre dé­cor en ap­pli­quant du rouge pour faire res­sor­tir les autres teintes, illu­mi­ner l’at­mo­sphère ou ajou­ter une pro­fon­deur à la pièce ».

THÈME DO­MI­NANT

« Oser être dif­fé­rent est un thème do­mi­nant dans toute la pa­lette 2012 » ajoute Ali­son Gold­man. « Sou­li­gné par des pas­tels tendres et feu­trés, des neutres so­phis­ti­qués ou des tons vi­brants et ner­veux, le rouge de l’an­née est sy­no­nyme de pos­si­bi­li­tés illi­mi­tées, chaque fa­mille de cou­leurs in­cor­po­rant des teintes sou­te­nues in­fu­sées de ca­rac­tère et de si­gni­fi­ca­tion ».

BIEN DANS SA PEAU

En outre, par­lons des autres cou­leurs qui fe­ront fu­reur en 2012.

Orange : Cette an­née l’orange at­teint sa ma­tu­ri­té, pas­sant des tons de ci­trouille et d’agrume à un rouille plus ferme et mas­cu­lin. Les oranges de la pa­lette 2012 mé­langent le chaud et le froid et s’as­so­cient à des bruns fon­cés, des ha­vanes et des cuivres.

Jaune : Aban­don­nant son rôle d’en­so­leille­ment tra­di­tion­nel, la fa­mille des jaunes pro­pose des com­bi­nai­sons in­té­res­santes pour la pro­chaine an­née. Réunis­sant les tons d’ocre, de mou­tarde et de crème, les jaunes de cette an­née offrent une pa­lette di­ver­si­fiée de teintes épi­cées, bron­zées et vi­brantes do­tées de pro­fon­deur et de force, un par­te­na­riat idéal avec les oranges et les neutres.

Vert:un mé­lange de calme fo­res­tier, d’olives chaudes et de nou­velles pousses, comme Vert Ca­lyp­so de CIL, rem­place les verts brillants et au­da­cieux de l’an der­nier. Ins­pi­rée de la na­ture, la pa­lette des verts s’in­fuse de jaune, rap­pe­lant les feuillages et les herbes et même, dans cer­tains cas, la flore in­ven­tée par l’homme. Pour un look plus mo­derne, agen­cez un vert feuillage à des neutres ar­gen­tés et des bleus pas­tels.

Bleu : Le sar­celle de l’an der­nier plonge plus pro­fon­dé­ment dans l’océan en 2012, se re­vê­tant d’un ton mys­té­rieux rap­pe­lant un ciel de nuit. Conser­vant un fond de vert, le bleu de­meure puis­sant et pro­fond, don­nant un look per­son­nel et clas­sique qui s’ac­corde bien avec un brun rouille, un gris de­si­gner pâle et un jaune in­dus­triel.

Vio­let : Le vio­let pro­fond et énig­ma­tique de cette an­née rap­pelle ce­lui de l’an der­nier avec une touche d’ar­doise en plus. Les tons vio­lets de 2012 font de su­perbes murs ac­cent, évo­quant les fruits des sous-bois, un ciel de tem­pête ou en­core cer­tains coins sombres et calmes de la na­ture.

Neutres : La pa­lette de 2012 se com­plète par des neutres chauds, comme Plume ar­gen­tée de CIL, un peu plus pâle que les taupes écaille d’huitre très po­pu­laires de l’an der­nier. Les neutres frais et mo­destes comme San­drin­gham de CIL, conte­nant un soup­çon de vert et rem­plis de dou­ceur, se­ront éga­le­ment en vogue.

« La pa­lette de 2012 offre une mul­ti­tude de pos­si­bi­li­tés », in­dique Mme Gold­man. « Plus une per­sonne est bien dans sa peau, plus elle a confiance dans ses es­sais de cou­leur, et la pa­lette souple et di­ver­si­fiée de la pro­chaine an­née est un ex­cellent point de dé­part. »

Pho­to gra­cieu­se­té

Les bleus de­meu­re­ront puis­sants et pro­fonds en 2012, se­lon CIL. Les bleus de l’an pro­chain – comme Bleu La­ke­mont (10BG 11/257), mon­tré sur les murs de cette pièce – se re­vêtent d’un ton mys­té­rieux, rap­pe­lant un ciel de nuit.

Pho­to gra­cieu­se­té

En 2012, les verts se­ront plus chauds et plus sobres, nuan­cés d’un soup­çon de jaune, dé­clare CIL, ci­tant Eaux tran­quilles (90GG 28/133) – illus­tré sur les murs de cette pièce – comme choix po­pu­laire ins­pi­ré de la na­ture pour l’an­née qui vient.

Pho­to gra­cieu­se­té

CIL pré­sente le rouge Valse (10YR 21/436) comme cou­leur de l’an­née 2012.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.