«Je ne sais pas quand il re­vient»

Rou­leau en­core absent au conseil

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Mar­di der­nier, à la pre­mière séance de l’an­née du conseil mu­ni­ci­pal de Saint-co­lom­ban, trois des six conseillers élus brillaient par leur ab­sence, no­tam­ment le conseiller du dis­trict 1, Sté­phane Rou­leau.

Il a été dit lors d’une pré­cé­dente séance, que ce der­nier se­rait, une nou­velle fois, par­ti en Thaï­lande comme en jan­vier-fé­vrier et juillet 2011.

L’an der­nier, son dé­part avait dé­jà été ques­tion­né. L’an­née re­com­mence avec le même ques­tion­ne­ment. Mar­di, le ci­toyen Jean Du­mais a ré­ité­ré com­men­taires « Mon­sieur Rou­leau est un mo­dèle d’ab­sence chro­nique », et ques­tions. La ci­toyenne Ghis­laine Da­mi­co dé­nonce le manque de res­pect.

In­ter­ro­gé à ce su­jet par le Jour­nal, Jacques La­brosse, le maire, s’ex­plique. « Il fait son tra­vail, on peut le re­joindre. Hon­nê­te­ment, je n’ai pas eu d’en­tre­vue sur ce su­jet avec lui. Et je n’ai re­çu au­cune plainte de ci­toyens sur ses ab­sences. Je ne sais pas exac­te­ment quand il est par­ti, pro­ba­ble­ment vers les fêtes, 24, 25 dé­cembre, et je ne sais pas quand il re­vient. Quand il est là, il tra­vaille bien. J’es­père qu’il se­ra là au pro­chain conseil».

Trois conseillers, trois avis

Étaient, pré­sents à l’as­sem­blée de mar­di der­nier, les conseillers Fran­cis Boyer, Eric Millot et Mé­la­nie Dos­tie.

«Je n’ai pas de com­men­taire à for­mu­ler au Jour­nal Le Nord,» nous dé­clare au su­jet des ab­sences du conseiller Rou­leau la conseillère Mé­la­nie Dos­tie en ajou­tant : «Je pense que mon­sieur Rou­leau connait la loi. Je n’ai pas de dif­fi­cul­té à com­mu­ni­quer avec lui. À mon sens à moi ses obli­ga­tions sont ren­con­trées. »

Mi­lot va dans le même sens

Le conseiller Éric Mi­lot va dans le même sens que sa col­lègue.

«Ce n’est pas un gros char. Je ne vois pas de pro­blé­ma­tique dans ses ab­sences C’est sa vie per­son­nelle et ça ne me touche pas. Mon­sieur Rou­leau pre­nait dé­jà des va­cances avant qu’il soit conseiller. Ça ne me rend pas mal à l’aise. Si j’étais mil­liar­daire, j’en pren­drais aus­si. Il a le droit. Et ce sont tou­jours les mêmes ci­toyens qui se plaignent, des gens de l’an­cien conseil. Ils s’acharnent et posent tou­jours les mêmes ques­tions. Il n’y a pas de plainte d’autres ci­toyens. Va-t-il être là au pro­chain conseil? Je n’en sais rien. Je ne sais pas quand il re­vient. »

Pas le même son de cloche

«Les va­cances du conseiller Rou­leau sont une

Manque de res­pect

Pour sa part, la ci­toyenne Ghis­laine Da­mi­co ques­tionne elle aus­si. « C’est un manque de res­pect pour les gens qui l’ont élu. J’avais per­son­nel­le­ment po­sé une ques­tion concer­nant un im­meuble qui semble désaf­fec­té. Je vou­lais sa­voir ce que la Ville veut faire avec. Rou­leau, le conseiller de mon dis­trict, n’était pas là pour me ré­pondre. Au der­nier conseil j’ai de­man­dé que ça soit mon conseiller qui me ré­ponde. Il s’est en­ga­gé à faire un sui­vi. Per­sonne ne nous force à être conseiller. On doit res­pec­ter son en­ga­ge­ment. Des ab­sences aus­si ré­gu­liè­re­ment, il y a de l’abus ou du dés­in­té­res­se­ment.» ».

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Trois des six conseillers élus (Sté­phane Rou­leau Marc Lau­rin et Fran­cis Émond) brillaient par leur ab­sence lors de la der­nière séance du conseil mu­ni­ci­pal de Saint-co­lom­ban.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.