Le Centre de Ré­pit de jour inau­gu­ré

Mai­son Aloïs Alz­hei­mer

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

L’ou­ver­ture of­fi­cielle du Centre de Ré­pit de jour de la Mai­son Aloïs Alz­hei­mer des Lau­ren­tides s’est dé­rou­lée ven­dre­di 27 jan­vier der­nier, sous la pré­si­dence d’hon­neur de Mar­gue­rite Blais, mi­nistre res­pon­sable des aî­nés.

« Nous avons dé­ci­dé de faire l’inau­gu­ra­tion of­fi­cielle après nous être as­su­ré d’avoir as­sez de bé­né­voles et que tout fonc­tionne bien. Et nous vou­lions faire l’inau­gu­ra­tion du­rant le mois de jan­vier, Mois de la sen­si­bi­li­sa­tion à la ma­la­die d’alz­hei­mer,» nous ex­plique Ber­nard Mal­lette. Le Centre de ré­pit de jour, ou­vert en sep­tembre 2010, aide ac­tuel­le­ment de 30 à 35 fa­milles et vise ai­der ra­pi­de­ment de 75 à 95 fa­milles. Une tren­taine de per­sonnes at­teintes vient au Centre de ré­pit du­rant les deux jour­nées d’ou­ver­ture. «Nous avons une res­pon­sa­bi­li­té de les ac­cueillir. Il est tel­le­ment im­por­tant d’ai­der nos ai­nés. On ne les aime pas as­sez,» dé­cla­rait la mi­nistre Mar­gue­rite Blais.

Une très grande réus­site

« Le Centre de ré­pit est une très grande réus­site, nous dé­voile Ber­nard Mal­lette, le pré­sident de l’or­ga­nisme. Au­pa­ra­vant la halte-ré­pit, ou­verte une à deux fois par mois, ac­cueillait seule­ment une dou­zaine de per­sonnes at­teintes.»

La Mai­son Alois Alz­hei­mer a pour mis­sion de fa­vo­ri­ser l’amé­lio­ra­tion de la qua­li­té de vie et le bien-être des per­sonnes at­teintes de dé­fi­cit cog­ni­tif de type Alz­hei­mer, et d’of­frir du ré­pit aux ai­dants. En col­la­bo­ra­tion avec le CSS et une ving­taine de bé­né­voles, le Centre de ré­pit offre des ac­ti­vi­tés de sti­mu­la­tion cog­ni­tive, phy­siques et lu­diques, sans par­ler de la pos­si­bi­li­té de so­cia­li­ser.

« Le sou­rire et la gai­té, voi­là ce dont ils ont be­soin. Et si je n’étais pas bé­né­vole ici, je se­rais peut-être une bé­né­fi­ciaire, vu mon grand âge! » ex­plique avec hu­mour Claire Fi­lia­trault, une bé­né­vole du Centre de ré­pit.

Ou­vert de­puis 2010

Un centre de ré­pit ou­vert de­puis 2010 grâce à une sub­ven­tion pour trois ans du pro­gramme SIRA (Sou­tien aux Ini­tia­tives pour le res­pect des Ai­nés) de 233 000 $. Ou­vert deux jour­nées par se­maine, le mar­di et jeu­di, le centre compte bien of­frir une troi­sième jour­née pro­chai­ne­ment et, pro­gres­si­ve­ment, cinq jours/se­maine. La Mai­son est par­te­naire avec le CSSS de Saint-jérôme qui offre les ser­vices d’une ani­ma­trice et d’une auxi­liaire de san­té.

En 2009, la Mai­son Aloïs Alz­hei­mer des Lau­ren­tides, fon­dée en 2002, fai­sait l’ac­qui­si­tion de l’im­meuble, une ma­nu­fac­ture de chan­delle. Un don de Louise Guérin de 200 000 $ et des ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment du­rant plu­sieurs an­nées avait to­ta­li­sé 350 000 $. Paul Gau­det pre­nait en­suite en charge la gé­rance du pro­jet bé­né­vo­le­ment. Un pro­jet de 800 000 $ (plans et ré­no­va­tions) qui, grâce à des ra­bais et dons de ma­té­riaux, a coû­té 675 000 $.

Yvon Brière, pré­fet de la MRC, Bru­no Laroche, maire de Saint-hip­po­lyte, Ber­nard Bou­gie, conseiller ville de Saint-jérôme, Jacques La­brosse, maire de Saint-co­lom­ban, Pierre Dionne La­belle, dé­pu­té de Ri­vière du Nord, Gilles Robert, dé­pu­té de Pré­vost par­ti­ci­paient à l’inau­gu­ra­tion.

Mai­son Alois Alz­hei­mer des Lau­ren­tides 651, 5e Rue à Saint-jérôme. 450 660-6225.

Pho­to Fran­çoise Le Guen

Ber­nard Ma­lette, pré­sident Mai­son Aloïs Alz­hei­mer des Lau­ren­tides Mar­gue­rite Blais, mi­nistre res­pon­sable des aî­nés, et Oli­vier Des­pa­tis, bé­né­vole de la Mai­son Aloïs Alz­hei­mer. Il re­çoit un cer­ti­fi­cat, un mer­ci spécial pour sa contri­bu­tion. Oli­vier Des­pa­tis a réa­li­sé une vi­déo sur le Centre de ré­pit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.