5 ques­tions en 5 lignes avec Marc Brunelle

Di­rec­teur gé­né­ral Centre mu­si­cal CAMMAC

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES -

Le centre mu­si­cal CAMMAC est un vé­ri­table joyau cultu­rel des Lau­ren­tides ni­ché au bord du ma­jes­tueux Lac Mac­do­nald. Il offre une fa­cul­té de mu­sique, un fes ti val mu­si cal, des ate liers d’art plas ti ques, des ac­ti vi tés de plein air, bref tout un pro­gramme ga­ran­tis­sant de vraies va­cances cultu­relles et fa­mi­liales.

1-Quels sont vos ac­com­plis­se­ments cultu­rels dont vous êtes le plus fiers?

Di­ri­ger le Centre mu­si cal CAMMAC au Lac Mac­do­nald me rend très fier, car il s’agit d’un concept unique : un cen tre mu­si cal fa­mi­lial dé­dié aux mu­si­ciens ama­teurs. Cet été plus de 700 mu­si ciens de par tout au Ca­na­da et des États-unis et même d’eu­rope sont ve­nus par ti ci per ou en­sei gner à une se­maine de pro gramme. Nous avons vrai­ment l’impres sion que nos ac­ti vi tés changent la vie des par­ti­ci­pants.

2-Comment dé­crie­riez-vous la culture dans les Lau­ren­tides ?

La culture dans les Lau­ren­tides est très pré­sente, il y a des ta­lents fous et beau­coup de gens pas­sion­nés. Il y en a pour tous les goûts, de la culture po­pu­laire à la culture sa­vante. L’offre est vaste et le tra­vail né­ces­saire à ac­com­plir consiste à trou­ver les moyens de sus­ci­ter da­van­tage la de­mande.

3-Qu’est-ce qui pour­rait faire en sorte que la culture dans les Lau­ren­tides rayonne da­van­tage?

Du point de vue de tou risme cul tu rel, nous de­vons tra­vailler à mieux in­té­grer la cul ture dans l’offre tou ris tique exis tante. La vi­ta­li­té cultu­relle d’une ré­gion comme la nôtre est cer­tai­ne­ment une va­leur ajou­tée dans le choix d’une des ti na tion, alors nous de­vons la met tre de l’avant, au­tant que nos pay sa ges et l’at­trait du plein air. Les vi­si­teurs re­cherchent l’au­then­ti­ci­té, la fa­çon de leur of­frir passe iné­vi ta ble ment par la culture.

4-D’où vient votre pas­sion pour les arts et la culture?

J’ai été ma­rié à l’ar­tiste ver­rier, Caroline Beale, qui mal­heu­reu­se­ment est dé­cé­dée il y a 5 ans. Elle m’a lé­gué la soif cultu­relle et au­jourd’hui, sans elle, je ne se­rai cer­tai­ne­ment pas où je suis. Je suis très sen­si­bi­li­sé par l’es­prit créa­teur de nos ar­tistes, j’aime faire en sorte que mon tra­vail puisse per­mettre leur libre ex­pres­sion.

5-Que sou­hai­tez-vous lais­ser en hé­ri­tage pour votre ré­gion ?

Ges­tion­naire en tou­risme de car­rière, je pense qu’il existe beau­coup d’en­jeux com­muns dans les Lau­ren­tides entre les mi­lieux tou­ris­tiques et cultu­rels. Je sou­haite que mon en­ga­ge­ment à mieux unir ces mi­lieux en joi­gnant leurs forces res­pec­tives nous aide à dé­ve­lop­per de fa­çon du­rable notre ré­gion.

(Pho­to : Cour­toi­sie)

Marc Brunelle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.