Mi­chel Lau­zière de­vient col­la­bo­ra­teur de votre jour­nal

Le Nord - - LA UNE - My­chel La­pointe

L’ar­tiste de ré­pu­ta­tion in­ter­na­tio­nale Mi­chel Lau­zière amorce dès cette se­maine une col­la­bo­ra­tion spéciale et heb­do­ma­daire dans tous les jour­naux de TC Mé­dia. À toutes les se­maines, vous re­trou­ve­rez en page 3 une ré­flexion hu­mo­ris­tique comme seul Mi­chel Lau­zière est ca­pable de l’ima­gi­ner.

Les dé­fi­ni­tions toutes spé­ciales que par­ta­ge­ra Mi­chel Lau­zière avec les lec­teurs des heb­dos de TC Mé­dia se­ront pui­sées à même les deux édi­tions de «Le Dic­tion­naire In­utile… mais pra­tique» que l’ar­tiste a réa­li­sées au cours des cinq der­nières an­nées (le pre­mier pu­blié en 2006 et ven­du à plus de 12 000 exem­plaires et le deuxième pu­blié l’au­tomne der­nier).

40 ans de car­rière

Il faut bien dire que les deux édi­tions du Dic­tion­naire de Lau­zière ne re­pré­sentent qu’une in­fime par­tie de l’oeuvre de l’ar­tiste mul­ti­dis­ci­pli­naire qui, en 40 ans de car­rière, s’est pro­duit dans pas moins de 45 pays et 450 villes. Ce qui en fait, sou­ligne-t-il, « l’ar­tiste qué­bé­cois qui voyage le plus au cours d’une même an­née ».

D’ailleurs, Mi­chel Lau­zière se dé­crit, « sans pré­ten­tion au­cune » tient-il à pré­ci­ser, comme « un per­for­mer hu­mo­riste qui pré­sente un one man show comme pas un Qué­bé­cois ne le fait… ».

Dire que Mi­chel Lau­zière re­pré­sente un digne am­bas­sa­deur du Qué­bec à l’étran­ger est une évi­dence. En fait, après plus de 40 ans de car­rière, la de­mande pour Lau­zière aux quatre coins du monde n’a ja­mais di­mi­nué. Ce qui ex­plique que l’ar­tiste pré­sente son spec­tacle ou de courtes pres­ta­tions (par­fois, ça peut se ré­su­mer à deux mi­nutes de per­for­mance dans le cadre d’une émis­sion de té­lé­vi­sion en Al­le­magne, en Chine ou au Ka­tar, par exemple) dans une pro­por­tion de 80 % à l’étran­ger et de 20 % au Qué­bec. Et en­core au Qué­bec, la très large por­tion de ses ap­pa­ri­tions se font, loin des yeux du pu­blic qué­bé­cois, dans des congrès ou des as­sem­blées de toutes sortes.

Tra­vail et res­pect

Il faut bien dire que c’est par la force des choses que Mi­chel Lau­zière doit li­mi­ter ses ap­pa­ri­tions au Qué­bec, du fait que pour un seul nu­mé­ro, il faut sou­vent comp­ter pas moins de 15 an­nées de tra­vail, puisque Lau­zière bâ­tit un nu­mé­ro du tout au tout.

Si bien qu’il lui faut sou­vent es­pa­cer de quelques an­nées ses ap­pa­ri­tions en sol qué­bé­cois, ques­tion de se re­nou­ve­ler.

En outre, c’est avant tout au tra­vail et au res­pect du pu­blic que Mi­chel Lau­zière at­tri­bue la ma­jeure par­tie de son suc­cès.

« Au dé­but de ma car­rière, si je m’étais plan­té, je se­rais al­lé faire autre chose. J’ai une for­ma­tion en psy­cho­lo­gie et un ta­lent cer­tain pour la ca­ri­ca­ture (on en re­trouve d’ailleurs quelques-unes dans les deux édi­tions de “Le Dic­tion­naire In­utile… mais pra­tique”). Mais, heu­reu­se­ment, les choses se sont pro­duites tout au­tre­ment et j’en suis bien content. Au fond, si ça fonc­tionne bien, c’est sur­tout que, même au­jourd’hui, je ne tiens rien pour ac­quis et je conti­nue à abor­der cha­cune de mes per­for­mances avec un grand res­pect du pu­blic. C’est vrai au­tant pour une pres­ta­tion de deux mi­nutes que pour un spec­tacle à plus grand dé­ploie­ment » ra­conte Mi­chel Lau­zière.

Et il faut qu’il en soit ain­si, parce que si dans un spec­tacle de plus d’une heure, on a tou­jours la pos­si­bi­li­té de s’ajus­ter à la ré­ac­tion du pu­blic, pour une per­for­mance de deux mi­nutes, la ma­jo­ri­té du temps en di­rect, dans le cadre d’une émis­sion de TV étran­gère, Mi­chel Lau­zière tra­vaille pour ain­si dire sans fi­let.

Dire que Lau­zière car­bure à l’adré­na­line de­vient une évi­dence.

C’est donc de toutes ces ex­pé­riences pas­sées dont pro­fi­te­ront à toutes les se­maines les lec­teurs des heb­dos de TC Mé­dia.

Pho­to My­chel La­pointe

En 40 ans de car­rière,

la de­mande pour Lau­zière aux quatre coins du monde n’a ja­mais di­mi­nué. On le

re­trouve ici dans ses Lau­ren­tides d’adop­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.