Mi­ra­bel en tête de pe­lo­ton

Le plus haut taux de tra­vailleurs au Qué­bec

Le Nord - - ACTUALITÉS - My­chel La­pointe

On sa­vait que le sec­teur de Mi­ra­bel re­gor­geait d’em­plois de toutes sortes en rai­son de la pré­sence de nom­breuses in­dus­tries sur son ter­ri­toire, voi­là que la don­née se confirme avec la pu­bli­ca­tion des ré­sul­tats d’une étude sur la ques­tion.

C’est ain­si qu’on ap­pre­nait il y a quelques jours que la MRC de Mi­ra­bel, qui consti­tue aus­si une ville, af­fi­chait, en 2010, le plus haut taux de tra­vailleurs à l’échelle du Qué­bec, se­lon le plus re­le­vé sur la ques­tion pro­ve­nant de l’ins­ti­tut de la sta­tis­tique du Qué­bec (ISQ).

Em­plois au fé­mi­nin

Dans les faits, L’ISQ confirme dans un do­cu­ment in­ti­tu­lé «Évo­lu­tion du mar­ché du tra­vail dans les MRC» que Mi­ra­bel af­fiche un taux de tra­vailleurs de l’ordre de 86,1 % de­vant, à titre d’exemples, les MRC de La­jem­me­rais (85,4 %), la Val­lée-de-la-ga­ti­neau (62,4 %), Les Mou­lins (83,5 %), Vau­dreuil-sou­langes (82,8 %) et Pa­pi­neau (61,1 %).

Mi­ra­bel, nous in­forme-t-on, dé­tient aus­si pour la même pé­riode la pre­mière po­si­tion en ce qui a trait au taux de tra­vailleurs chez les femmes avec 84,3 % et 87,8 % pour ce qui est du taux de tra­vailleurs chez les hommes.

De plus, la MRC de Mi­ra­bel af­fi­chait, de 2009 à 2010, la deuxième plus forte crois­sance du nombre de tra­vailleurs à l’échelle du Qué­bec avec 5,7 %. La pre­mière po­si­tion est dé­te­nue par le ter­ri­toire cri d’eeyou Ist­chee, si­tué dans la ré­gion du Nord­du-qué­bec, qui éclipse tous les autres ter­ri­toires su­pra­lo­caux à ce cha­pitre grâce à une hausse de 9,8 %, en re­gard de 2009.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.